Guide à la haine en ligne: liste complète

Cette page contient tous les symboles, termes, slogans et thèmes de références des sections suivantes :

  • Haine explicite
  • Haine contextuelle
  • Mèmes avec usage haineux
  • Groupes haineux canadiens contemporains
  • Groupes haineux canadiens historiques
  • Haine explicite

    Des symboles, termes, phrases et thèmes de référence dont l'apparition est liée sans ambiguïté à la promotion d'opinions haineuses. En dehors de l'éducation et de la commémoration, leur utilisation est presque exclusivement limitée à la promotion de la haine.

    « Alphabet people »

    Expression utilisée dans la haine en ligne pour désigner et déshumaniser les personnes LGBTQ2+. L'expression se moque de la longueur de l'acronyme qui est utilisé pour inclure les identités non hétérosexuelles et non cisgenres.

    Un graphique montrant le rappeur Da Baby, vêtu d'une couche, à côté d'un wojak en pleurs. Sur la gauche, le texte indique "The Alphabet Boys Check Da Baby".

    « Cuckservative »

    « Cuckservative » est un terme qui se moque typiquement des conservateurs, d'une position d'extrême droite. Il utilise le mot cuck (cocu), une insulte populaire dans les espaces d'extrême droite, pour tenter d’émasculer des cibles principalement masculines. Bien que largement employé, il accompagne souvent les reproches selon lesquels le conservatisme tel qu'il est communément compris est inefficace, prétendant que les conservateurs doivent adopter les politiques plus extrêmes du fascisme.

    Une photo d'Erin O'Toole grossièrement retouchée sur un drapeau Pride. Au-dessus et en dessous, une légende indique "le cuckservatisme est" et "faux et gay !"

    109 pays

    Peut aussi apparaître comme « 110 pays ».

    « 109 pays » fait référence à un mythe antisémite selon lequel les Juifs ont été historiquement expulsés de 109 pays. Le mythe est persistant dans les mouvements antisémites complotistes, et l'idée que la conduite malveillante des Juifs a conduit à un rejet généralisé est utilisée pour promouvoir un récit nationaliste blanc selon lequel l'exil ou le génocide des Juifs sont nécessaires.

    « 109 pays » est parfois censuré sur les médias sociaux pour cause de discours haineux et de désinformation, cependant, les références au concept qui utilisent un langage codé, comme la référence au « 110e pays » au futur, peuvent être plus difficiles à modérer.

    Un personnage 'wojak' féminin, dépeinte de façon à laisser entendre qu'elle souffrirait d'un déficit intellectuel, qui dit « wow, vous êtes tous antisémites sans aucune raison » ce à quoi un groupe de personnages « Chads » répondent « Non, nous avons 109 raisons »

    13/50

    Les codes numériques tels que 13/50 sont utilisés par les suprémacistes blancs pour perpétuer un mythe raciste selon lequel les Noirs sont intrinsèquement enclins au crime ou à la violence. « 13/50 » est un code utilisé pour faire passer la fausse affirmation selon laquelle les Noirs américains commettent 50% des crimes violents alors qu'ils représentent 13% de la population. Les pourcentages et le slogan apparaissent souvent dans des chiffres similaires, comme 14 % et 51 %, respectivement. Parce qu'ils sont codés, ils peuvent apparaître dans des mèmes qui ne semblent pas immédiatement haineux pour ceux qui ne les connaissent pas.

    A flag with 50 in a blue square in the top-left corner and 13 in red on the right side.
    Un drapeau rouge avec, dans un petit rectangle bleu en-haut à gauche, le nombre 50. Dans la section rouge est le numéro 13.

    6MWE

    6MWE signifie « Six millions, ça ne suffit pas ». Il s'agit d'un slogan antisémite connu pour son utilisation par les Proud Boys. La phrase joue sur les stéréotypes de la célébration moderne de l'Holocauste, se lamentant que les six millions de Juifs tués dans l'Holocauste n'étaient qu'une partie d'une solution incomplète et que d'autres Juifs doivent mourir en plus de ceux qui ont péri dans l'Holocauste.

    T-shirt noir. "6MWE" y est imprimé au-dessus d'un aigle perché sur un ensemble de fasces. Les deux sont imprimés en jaune.

    Aigle nazi

    L’iconographie politique et militaire de l’Allemagne nazie comprenait des dessins spécifiques d’aigles perchés au sommet de croix gammées, d’éclairs SS et d’autres symboles du régime. Le plus courant était un aigle perché sur une couronne ornée d’une croix gammée, qui est devenu un symbole national après la prise du pouvoir par les nazis. Depuis, de nombreux groupes fascistes ont utilisé des aigles comme symboles de leurs mouvements, y compris des groupes actifs au Canada aujourd’hui.

    Les aigles ont été des symboles nationaux pour de nombreux pays, dont le Mexique, les États-Unis et l’Allemagne elle-même, avant d’être repris par l’Allemagne nazie. Ils représentent une variété d’identités et leur apparition n’est pas nécessairement haineuse. Cependant, les aigles ressemblant à des dessins spécifiques de régimes fascistes, comme l’Allemagne nazie et l’État fédéral d’Autriche, ou d’organisations comme l’Afrikaner Weerstandsbeweging peuvent être utilisés pour promouvoir des mouvements de haine.

    Autocollant posé sur un mur de verre à l'extérieur. Il dit (expurgé) et comporte Fleur-De-Lis, un aigle perché sur des fasces, un emblème anti-seringue, une main tenant un poids, une feuille d'érable et un lien vers la page Telegram (capté). L'aigle est mis en évidence et un insigne nazi représentant un aigle est placé à titre de référence.

    Amerimutt

    Amerimutt est un personnage de mème originaire du forum 4chan « /pol/ », qui apparaît fréquemment dans les mèmes se moquant du multiculturalisme, de la diversité ethnique et du soi-disant « mélange des races ». Il est parfois utilisé par les ethnonationalistes pour ridiculiser les nationalistes dont les politiques sont moins extrêmes que les leurs, au motif qu'ils ne sont pas vraiment « blancs ».

    Un Amerimutt malodorant tenant un drapeau américain malodorant dit "Laissez-moi vous dire quelles parties du monde sont blanches ......"

    Anders Breivik

    Anders Behring Breivik est un terroriste intérieur néonazi norvégien, auteur de deux attentats qui ont fait 77 morts en 2011. Il purge actuellement une peine de 21 ans de prison pour ces actions. Depuis les attentats, Breivik est devenu un symbole pour les néonazis, dont certains le saluent comme un saint aux côtés d'autres tueurs de masse suprémacistes blancs. Il a notamment été cité comme source d'inspiration par le tireur de Christchurch, Brenton Tarrant.

    Voir aussi : Sainteté

    Sur un plancher en bois se trouvent des découpes blanches aux lettres "END ZOG". Le "O" dans ZOG est remplacé par une étoile de David. Une croix celtique de style nazi y est dessinée. Beaucoup de mots sont écrits sans lettres.

    Anti-Antifa

    « Anti-antifa » est un langage codé faisant la promotion du fascisme. Antifa signifie « antifasciste », ce qui implique que le suffixe doublement négatif « anti-antifa » signifie « fasciste ».

    « Antifa » est également un terme associé à des groupes antifascistes et parfois à des groupes antiracistes plus larges. Comme la plupart des groupes et des militants antifascistes sont politiquement de gauche, l'image de marque « anti-antifa » est parfois présentée comme anti-gauchiste, plutôt que profasciste. Cette stratégie a été utilisée historiquement pour pousser les mouvements néofascistes à devenir populaires, comme le mouvement explicitement néonazi Rock Against Communism qui a positionné la musique rock du White Power comme étant principalement anticommuniste plutôt que suprémaciste.

    Un autocollant sur un poteau en ciment qui dit "LOVE ANIMALS HATE ANTIFA". Après le mot HATE se trouve un totenkopf SS.

    Anti-Blanc

    Anti-Blanc est une étiquette utilisée par les nationalistes blancs et d'autres mouvements de haine suprémacistes blancs pour décrire les politiques qui favorisent la diversité et l'immigration. Elle est souvent utilisée dans le contexte de références à la théorie du complot du Grand Remplacement, qui prétend que les Blancs sont opprimés et finalement remplacés dans les pays occidentaux par l'immigration. Le terme vise à donner l'impression qu'il existe une menace mondiale contre les Blancs, ainsi qu'à minimiser le racisme à l'encontre des communautés marginalisées.

    "Sous la direction [sic] de Justin Trudeau, LA PARTIE LIBÉRALE DU CANADA EST TRANSFORMÉE EN UN GROUPE DE HAINE ANTI-CHRÉTIENS ANTI-BLANCS [sic]."

    Arbeit Macht Frei

    Arbeit Mach Frei se traduit par « Le travail rend libre ». Cette phrase est célèbre, car elle était placardée à l'entrée des camps de concentration de l'Holocauste, notamment à Auschwitz-Birkenau. Elle est citée dans les mèmes négationnistes comme preuve que les camps de concentration comme Auschwitz-Birkenau n'étaient destinés qu'à l'esclavage et non à l'extermination. Cela repose sur l'idée fausse que l'expression était utilisée par l'Allemagne nazie avec sérieux et que les Juifs, les Roms et les Sinti dans les camps de concentration étaient destinés à être libérés après avoir accompli une certaine quantité de travail.

    L'expression apparaît également dans des mèmes célébrant l'Holocauste, le plus souvent destinés à choquer ou intimider les spectateurs tout en promouvant un antisémitisme extrême.

    Photographie modifiée de la signalisation "Arbeit Macht Frei" au camp de la mort d'Auschwitz. Il est écrit "LES VACCINS VOUS RENDRONT LIBRES".

    Au moins, on ne parle pas allemand

    « Au moins, on ne parle pas allemand » est une expression sarcastique utilisée par les sympathisants de l'Axe pour déformer les actions de l'Allemagne nazie. Cette expression minimise ou nie l'Holocauste et les autres actions menées par les forces de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale, réduisant le conflit à une simple préférence linguistique.

    Elle est souvent utilisée pour critiquer ce qui est considéré comme un symptôme de l'Occident mondial moderne qui, selon les sympathisants nazis, n'existerait pas sous la domination de l'Allemagne nazie.

    Une photo d'hommes faisant la queue, portant tous le même uniforme composé d'un short vert et d'une chemise verte. L'un des hommes est blanc, tous les autres sont noirs. Le texte en bas à gauche indique "Au moins, nous ne parlons pas allemand".

    Augusto Pinochet

    Porté au pouvoir à la suite d'un coup d'État militaire, le dictateur Augusto José Ramon Pinochet Ugarte (1915-2006) a dirigé le Chili de 1973 à 1990. Son règne a été marqué par des allégations de violations des droits de l'homme, en particulier des disparitions par le biais de « vols de la mort » au cours desquels les ennemis politiques étaient jetés d'hélicoptères. L'autoritarisme de Pinochet et la violence avec laquelle il traitait les dissidents de gauche ont fait de lui une icône vénérée dans certains espaces en ligne haineux.

    Une photo en noir et blanc de Pinochet sur fond fashwave. Sur les yeux de Pinochet, écrits en blanc sur des rehauts noirs, se trouvent les mots « chad anti-communiste ».

    Benito Mussolini

    Benito Amilcare Andrea Mussolini (1883-1945) était un dictateur fasciste qui a contrôlé l'Italie de 1922 à sa mort en 1945. Parfois surnommé Il Duce, Mussolini est souvent considéré comme l'un des premiers dirigeants mondiaux explicitement fascistes. L'antisémitisme et le racisme de Mussolini étant moins prononcés que ceux de ses homologues comme Hitler, certains fascistes utilisent son personnage comme symbole d’un fascisme plus acceptable socialement.

    Un mème à deux panneaux. D'un côté, un homme est représenté tenant un drapeau de Gadsden. Sous sa photo, le texte indique "Moi quand les autres sont au pouvoir". De l'autre côté, une photo de Mussolini, en dessous se trouve un texte qui dit "moi quand mes gars sont au pouvoir".

    Black métal national-socialiste (NSBM)

    Genre musical mélangeant le son brut et distordu et les voix criardes du black metal, avec des paroles racistes néonazies. Bien que la plupart des adeptes du black metal ne soient pas racistes, et malgré l'existence de plusieurs groupes explicitement anti-racistes sur la scène, le genre souffre depuis ses débuts d'un problème non négligeable de racisme. Ces dernières années, plusieurs labels canadiens de black metal ont été critiqués pour avoir produit et vendu de la musique composée par des groupes racistes et néonazis.

    Une photo d'une bande NSBM canadienne. Leurs visages sont floutés. Ils tiennent des boucliers et des épées. Certains portent des t-shirts en métal. Ils sont tous debout devant un drapeau nazi orné d'une croix gammée.
    Un groupe de NSBM canadien. Trouvée sur Encyclopedia Metallum.

    Bouclier Waffen

    Les Waffen-SS étaient la branche de combat des SS (Schutzstaffel). Les différentes divisions utilisaient des boucliers avec des symboles nazis comme insignes. Aujourd'hui, ces boucliers désignent des groupes néonazis et sont particulièrement populaires parmi les organisations nazies accélérationnistes. Les boucliers avec une indentation dans le coin supérieur droit sont particulièrement populaires, notamment en raison de leur utilisation par les groupes du réseau de la « Marche de fer » comme la division Atomwaffen. L'apparition de tels boucliers peut indiquer un intérêt particulier pour le néonazisme.

    Totenkopf nazi avec des lunettes de soleil. Au-dessus et au-dessous du texte se lit "continuer [sic] à sourire". Le S dans "Smiling" est une rune Sowilo. Tout autour se trouve un bouclier Waffen avec une bosse dans son coin supérieur droit. Le texte et le dessin sont blancs sur fond noir.

    Brenton Tarrant

    Le 15 mars 2019, le suprémaciste blanc Brenton Harrison Tarrant a tué 51 musulmans lors d'une fusillade à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Tarrant, qui était fortement influencé par les médias d'extrême droite en ligne, a recouvert son équipement de références à des mèmes Internet et à des symboles néonazis et a filmé sa folie meurtrière grâce à une caméra sur pied pour la diffuser en ligne. Bien que les principales plateformes de médias sociaux aient fortement modéré la diffusion de la vidéo), celle-ci a été largement vue dans les espaces extrémistes.

    Tarrant est idolâtré et déifié dans les espaces accélérationnistes suprémacistes blancs, où les adhérents s'inspirent de ses actions. Sa ressemblance, son manifeste et les mèmes reprenant des séquences de sa vidéo sont utilisés pour inciter à la violence haineuse, en particulier envers les musulmans.

    Brenton Tarrant dépeint comme un saint chrétien. Il tient son manifeste et l'arme qu'il a utilisée pour commettre sa tuerie. Une auréole se forme derrière sa tête.

    By God We'll Have Our Home Again

    By God We'll Have Our Home Again est une chanson nationaliste blanche sur l'air de Rolling Down to Old Maui, un chant de marins du XIXe siècle. Ses paroles sont le plus souvent attribuées à un groupe fraternel néonazi américain. Elle a été adaptée comme « chanson thème officielle » du mouvement canadien Diagolon.

    Capture d'écran du clip vidéo original de By God We'll Have Our Home Again. Il est passé à une section montrant Tiki Torch marchant des suprémacistes blancs à Unite The Right (2017) à Charlottesville.

    By Gun or by Rope / Une balle ou une corde

    « By Gun or by Rope », souvent abrégé en « Gun or Rope », est un slogan associé au mouvement Diagolon. Il appelle à l'exécution des ennemis politiques par balle ou par pendaison. Parfois, le scénario est présenté comme une offre de choix (par lequel des deux moyens la personne préférerait être tuée).

    Gros plan sur un t-shirt avec une parodie du logo du groupe de rock Guns 'N' Roses. Le logo indique "FUSILS OU CORDES".

    Chaîne « N »

    La « chaîne N » fait référence à une pratique de trolling haineuse en ligne mise en œuvre dans les sections de commentaires et les salons de discussion des médias sociaux, dans laquelle les utilisateurs énoncent le mot N, chaque poster ajoutant une seule lettre au mot, parfois à l'aide d'images et de gifs.

    Mème à deux panneaux. Au-dessus, un démon à la peau sombre supposé être Satan dit "mes enfants aiment Facebook plus que vous". Dans le deuxième panneau, Jésus répond "Mes enfants taperont le mot N".

    Charles Manson

    Charles Manson (1934-2017) était un chef de secte américain qui a été reconnu coupable d’avoir orchestré une série de meurtres à Los Angeles en 1969. Les enseignements de Manson mêlaient les croyances hippies New Age, le christianisme et le racisme. Il pensait qu’une guerre raciale était imminente et qu’il fallait l’accélérer pour que lui et sa secte puissent régner sur le monde en tant que derniers Blancs. Depuis sa cellule de prison, Manson est devenu une source d’inspiration et finalement une figure de proue pour les groupes néonazis accélérationnistes.

    Une photo modifiée de Charles Manson avec une croix gammée sur le front. Ci-dessus, le texte lit 'Helter Skelter'. Ci-dessous, le texte lit 'Pas de culpabilité blanche.'

    Chug

    Utilisé comme substantif, chug est un terme destiné à se moquer des autochtones et à les déshumaniser. Il fait référence aux stéréotypes négatifs entourant la consommation de substances dans les communautés autochtones.

    Message 4Chan (capteur d'image) d'un utilisateur avec un drapeau canadien. La légende se lit comme suit : "> Hier, c'était la journée nationale des chugs> "news" affirme que "des milliers" ont assisté à un rassemblement en ville> Travaillait de l'autre côté de la rue> C'était littéralement 20 chugs étranges avec environ 20 personnes blanches réveillées autour d'eux> Pas même dix minutes après le rassemblement un chug a été arrêté pour avoir uriné en public> Aujourd'hui, il y a deux fois plus d'articles pro-chug et de photos "portez de l'orange pour les 6 gorillions childrenz" C'est tellement fatigant "

    Clown World

    Clown World est un terme utilisé pour faire la satire de la société moderne. Il a été popularisé dans les espaces reliés à la droite alternative américaine, qui l'ont utilisé pour qualifier leur nihilisme et leur dédain envers le monde qui les entoure, en particulier face au progrès social. Clown World est souvent référencé aux côtés de Honkler, une version souriante de Pépé la grenouille qui épouse la bigoterie pure et simple et les sentiments nationalistes blancs tout en étant habillé comme un clown. En 2019, Reddit a interdit plusieurs subreddits sur le thème de Clown World pour avoir « encouragé et glorifié la violence ».

    Un diagramme de Venn montrant l'intersection de Nineteen Eighty-Four, Fahrenheit 451, Brave New World, A Handmaid's Tale, Lord of the Flies, Logan's Run, Soylent Green, Clockwork Orange, The Matrix, Animal Farm, Brazil et Gattaca et comme le Honkler. Honkler est Pepe la grenouille déguisée en clown triste.

    Conquis, pas volé

    Peut aussi apparaître comme : Pas volé, conquis

    « Conquis, pas volé » est un mème anti-autochtone qui célèbre le système colonial mis en place et le génocide perpétré par les colons européens. La phrase insinue que la terre appartient à la race ou à la culture qui a combattu en dernier pour la conquérir. « Conquis, pas volé » est une déclaration chauvine destinée à repousser les tentatives des sociétés colonisatrices de se confronter et de se réconcilier avec leur histoire coloniale, en encourageant la célébration du génocide et les interprétations nationalistes blanches de l'histoire. Le mème est également destiné à soutenir le maintien de la position sociétale privilégiée des colonisateurs blancs européens. Il est utilisé par le groupe suprémaciste blanc américain Patriot Front dans sa propagande.

    Conception d'un autocollant Patriot Front qui montre une carte des États-Unis avec les années où les régions ont été "conquises". Le texte dessus lit "PAS VOLÉ CONQUÊTÉ".

    Croix fléchée

    La Croix fléchée était le symbole du Parti des Croix-Fléchées, un parti fasciste et ethno-nationaliste installé par l’Allemagne nazie à la tête de la Hongrie en 1944. Sous le régime du Parti des Croix-Fléchées, la Hongrie a aidé l’Allemagne nazie à massacrer et à réduire en esclavage au moins des dizaines de milliers de Hongrois juifs et tziganes. Bien qu’il ne soit pas nécessairement aussi courant que d’autres symboles fascistes, il a été utilisé depuis par certains mouvements néonazis.

    Illustration d'un soldat, d'un bébé qu'il tient et d'une femme. Tous tous à la peau claire, blonds, vêtus de vêtements datés et souriants. Derrière eux, une ville en feu et une grande croix fléchée en filigrane. La croix fléchée est mise en surbrillance, apparaissant comme une croix mais avec des pointes de flèche à chaque extrémité. Le texte derrière est détecté.

    Defend Evropa

    « Defend Evropa » est un slogan du mouvement d'extrême droite « identitaire » transnational, un mouvement idéologique traditionnellement eurocentrique, développé par les ultranationalistes et les nationalistes blancs français. Dans les groupes internationaux orientés vers les jeunes dans de nombreux pays, y compris le Canada, les idéologies et l'image de marque des groupes identitaires européens se recoupent avec la culture de l'extrême droite.

    Traditionnellement, les cris de ralliement à la haine contre les immigrants et les Européens non blancs, « Défendez l'Europe », sont devenus populaires dans une variété de mouvements nationalistes blancs et suprémacistes blancs, même dans des pays hors d'Europe.

    Une photo de demandeurs d'asile sur un radeau, avec une orque se précipitant sur eux. En arrière-plan se trouve un sonnenrad, et le texte ci-dessus en écriture blanche sur surbrillance noire indique « Defend Europa ».

    Derek Chauvin / Agenouillement

    Derek Chauvin est un ancien agent des forces de l'ordre qui a été reconnu coupable d'avoir tué George Floyd, un homme noir non armé, le 25 mai 2020. Les images de l'incident, qui ont été capturées par une caméra, sont devenues l'objet de mèmes réalisés par des nationalistes blancs qui louent Chauvin pour avoir tué un homme noir. Son apparence, ainsi que l'étranglement dans lequel il a tenu Floyd et qui a entraîné sa mort, sont mentionnés dans des mèmes qui prennent la situation à la légère ou qui expriment des sentiments de domination sur divers groupes.

    Des photoshops de Derek Chauvin posant sur le cou de George Floyd en tant que super-héros apparaissent. Les images incluent Chauvin en tant que Captain America et Superman.

    Dindu Nuffin

    « Dindu Nuffin » est une expression raciste utilisée pour dépeindre les Noirs comme des criminels, des gens violents ou des prédateurs. Originaire du tristement célèbre forum /pol/ de 4Chan, connu pour le racisme virulent de ses membres, l’expression est dérivée d’une orthographe phonétique stéréotypée et raciste de la phrase « I didn’t do nothing » qui se moque des locuteurs de l’AAVE (anglais vernaculaire afro-américain).

    Une capture d'écran d'une photo d'Hitler publiée sur un forum en ligne. Une légende sous l'image indique 'he dindu nuffin'.

    Diversité = génocide blanc

    Slogan utilisé par les nationalistes blancs et d'autres mouvements suprémacistes blancs, généralement dans des arguments alléguant que la diversité et l'immigration font partie d'une conspiration visant à remplacer la population blanche des pays occidentaux, mouvement également connu sous le nom de théorie de la conspiration du Grand Remplacement.

    Texte au-dessus de la bande dessinée : "Je sais que c'est la dernière zone blanche [sic] sur la planète, mais peut-être que la diversité fonctionnera cette fois ?" La bande dessinée représente le cheval de Troie passant devant un mur de briques, avec deux soldats romains qui le regardent bouche bée. Les têtes qui sortent des côtés du cheval sont remplies pour être de différentes couleurs de peau, le cheval est peint avec des couleurs arc-en-ciel sur le devant et un signe dessus dit "Diversité". L'un des hommes à cheval dit "Aww ... laissez-nous [sic] entrer". En dessous se trouve le texte "Ne soyez pas stupide lieutenant [sic], la diversité est un mot de code pour White Genocide."

    Drapeau confédéré

    Le drapeau de combat de l'armée confédérée de Virginie du Nord pendant la guerre civile américaine est devenu un symbole largement utilisé du Sud esclavagiste après sa défaite et le mythe pseudo-historique de la « cause perdue » qui a suivi. Le drapeau a souvent été utilisé pour exprimer l'animosité raciale, pendant les périodes de militantisme syndical et de défense des droits civiques, et il est souvent associé à diverses opinions racistes et d'extrême droite. Le drapeau, qui est parfois utilisé comme un symbole de l'identité rurale, a été arboré historiqement au Canada et est apparu aux côtés d'autres symboles extrémistes lors du Convoi 2022 à Ottawa

    Un drapeau noir avec un grand X couvrant toute sa largeur et sa hauteur. Le X a 13 étoiles dessus. Habituellement, le drapeau est rouge avec un X bleu.

    Drapeau national-bolchévique

    Le Parti national-bolchévique russe, aujourd'hui dissous, suivait une interprétation du national-bolchévisme, une idéologie européenne qui fusionne communisme et ultranationalisme. Les nationaux-bolcheviques autoproclamés, ou « nazbols », arborent encore parfois le drapeau du Parti, qui est basé sur le drapeau du Parti national-socialiste des travailleurs allemands, mais comporte un marteau et une faucille communistes à la place du svastika. Le groupe a également utilisé une version modifiée de l'insigne de l'aigle perché de l'Allemagne nazie, dans laquelle la croix gammée de la couronne a été remplacée par un marteau et une faucille et l'aigle a reçu une tête supplémentaire pour ressembler aux armoiries russes.

    Le drapeau apparaît dans des mèmes faisant la promotion de mouvements néofascistes spécifiques, souvent accompagnés de l'image de l’ancien membre du Parti Alexandre Dougine. Des remaniements du drapeau qui incorporent des symboles nazis comme le Soleil noir sont encore utilisés aujourd'hui pour représenter des groupes nazis.

    Un drapeau national bolchevique. Il présente un fond rouge avec un cercle blanc en son centre. Dans le cercle blanc se trouve un marteau et une faucille noirs.

    Dylann Roof

    Né en 1994, le suprémaciste blanc Dylann Roof est un terroriste américain qui a tué par balle neuf fidèles d'une église baptiste noire à Charleston, en Caroline du Sud. Depuis la fusillade, Roof est devenu une figure révérée parmi les néonazis et au sein des espaces suprémacistes. Il a notamment été cité par le tireur de Christchurch, Brenton Tarrant, comme source d'inspiration. Comme beaucoup d'autres tueurs de masse suprémacistes blancs, certains néonazis saluent Roof comme un « saint » de leur cause.

    Un autocollant Telegram qui est un gros plan du visage renfrogné de Dylann Roof sur un cercle jaune. Il a les cheveux blonds coupés au bol.

    Erika!

    Erika est un chant de marche, connu principalement comme l'un des chants les plus populaires scandés par les soldats de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien que la chanson elle-même ne contienne pas de paroles explicitement racistes, elle est souvent utilisée par les néonazis dans les vidéos de propagande, comme un clin d'œil discret à la véritable nature de l'idéologie d'un mouvement donné.

    Une mouette s'élance en deux panneaux : « UND DAS HEISST », suivi de « ERIKA ». Au coin

    Esclavage juif

    Une théorie du complot populaire et historiquement récurrente considère les Juifs comme les créateurs et les contrôleurs de la traite négrière atlantique. Comme la théorie a été adaptée pour recouper de nombreuses autres théories de conspiration antisémites et affirmer une variété de visions du monde, de nombreuses affirmations distinctes (et parfois contradictoires) sont présentées comme des preuves douteuses de la théorie.

    Les récits qui font la promotion de la théorie s'appuient souvent sur Les relations secrètes entre les Noirs et les juifs, un ouvrage pseudo-savant publié par le groupe religieux antisémite Nation de l’islam. Le récit du contrôle juif de la traite des esclaves et les arguments présentés dans le livre sont populaires à la fois dans les mouvements nationalistes noirs antisémites, tels que les Israélites hébreux noirs radicaux, et dans les mouvements nationalistes blancs, où la thèse soutient également des versions de la théorie du Grand remplacement.

    Une image basée sur du texte qui se lit comme suit : " Au plus fort de l'esclavage américain, 78 % des propriétaires d'esclaves étaient des Juifs de souche. 40% de la population juive étaient propriétaires d'esclaves, tandis que seulement 35% des Américains blancs possédaient des esclaves.

    Europe : la dernière bataille

    Europe : la dernière bataille est un film de propagande néonazie. Il est généralement présenté comme un documentaire historique de longue durée, sérieux et parfois impartial, sur l'Holocauste et la Seconde Guerre mondiale. En réalité, il encourage le révisionnisme et sympathise avec l'Allemagne nazie. La popularité du film a conduit à l’adoption de l'expression « Regarde Europe » comme slogan néonazi et langage codé pour le révisionnisme de l'Holocauste.

    "LE MARXISME EST AU CŒUR DU RÉCIT ANTI-BLANC POUR DÉCONSTRUIRE LE MARXISME NOUS DEVONS D'ABORD APPRENDRE COMMENT IL EST SURVENU REGARDEZ EUROPA LA DERNIÈRE BATAILLE LES VIES BLANCHES COMPTENT"

    Féminazi

    Féminazi est un terme utilisé dans les communautés en ligne antiféministes et misogynes pour associer les femmes qui défendent les droits des femmes aux nazis. L'utilisation de ce terme invalide le plaidoyer des féministes et minimise les atrocités commises par les nazis, notamment l'Holocauste.

    Une capture d'écran d'un forum qui dit "Parlé comme une vraie féminazie".

    Fémoïde

    Insulte utilisée dans les milieux incel et nationalistes blancs pour déshumaniser les femmes.

    Une capture d'écran d'un post Reddit qui dit "Ma grand-mère m'appelle maintenant chad : elle est honnêtement la seule fémoïde que je respecte". Je lui ai montré des mèmes de Chad, lui ai parlé de l'incelisme, lui ai parlé de Chads et de la règle des 20/80. Maintenant, elle dit "comment va mon Chad" parce qu'elle sait que je veux être un Chad. Quand je l'ai aidée à ouvrir un bocal, elle m'a dit 'C'est bien d'avoir un jeune homme fort à la maison, tu es un vrai Chad'. En fait, je me sentais tellement validé là-bas.

    Fierté hétéro

    La « fierté hétéro » est une expression employée pour dévaloriser l'importance du mouvement de fierté 2SLGBTQA+. Le plus souvent, les références à la fierté hétéro s'articulent autour de l'affirmation que l'hétérosexualité est menacée, souvent en raison de la simple existence de la communauté 2SLGBTQA+.

    Un graphique montrant les symboles de la salle de bain pour les hommes et les femmes se tenant la main, avec un texte au-dessus et en dessous qui se lit comme suit : "Merci à une personne hétéro pour votre existence. Fierté droite.'

    Figure Sheeeit

    La figure Sheeeit est une caricature raciste d'hommes noirs que l'on retrouve fréquemment dans des contextes et des bandes dessinées haineuses en ligne. Il est généralement représenté en train de commettre des actes violents, y compris des violences sexuelles, et réputé peu intelligent. Le dessin fait référence à des stéréotypes racistes existants qui dépeignent les hommes noirs comme animalisés et sexuellement agressifs, afin de créer ou de renforcer les structures et les croyances racistes. Le terme Sheeeit est tiré de l'accroche d'un personnage de la série télévisée The Wire.

    Une caricature raciste d'un homme noir dans une combinaison orange posant pour un mugshot. Il dit "SHHHHHEEEEEEEEEIIIITT"

    Frontières ouvertes pour Israël

    « Des frontières ouvertes pour Israël » est un mème lancé par les nationalistes blancs et d'autres adhérents à des idéologies antisémites pour promouvoir des théories du complot alléguant que les Juifs et/ou Israël forcent les pays occidentaux à ouvrir leurs frontières aux immigrants. Le mème endosse les prémisses de cette théorie et remet sur le tapis une soi-disant hypocrisie, basée sur une compréhension de la politique d'immigration d'Israël comme étant plus restrictive que celle qui est prétendument imposée aux pays occidentaux.

    Ces dernières années, ce mème est devenu un cri de ralliement pour les antisémites, et a été entendu comme un chant lors de la manifestation « Unite the Right » à Charlottesville en 2017.

    Une capture d'écran d'un message de forum avec un texte qui dit '> forcer le multiculturalisme au Canada. Ouvrez les frontières pour vous mais pas pour Israël ».

    FYMM

    « Fuck You, Make Me », est une phrase d'accroche du mouvement Diagolon utilisée par des « sectaires » (adeptes du mouvement) qui se présentent ainsi. La phrase est souvent abrégée en FYMM. Le slogan est utilisé pour positionner le mouvement et les individus qui l'utilisent en opposition aux politiques gouvernementales, aux forces de l'ordre ou à la culture populaire reconnue. Bien que la phrase n'exprime pas directement la haine, les leaders et les inféodés importants de Diagolon manifestent des opinions haineuses.

    Photographie de deux chemises sur un drapeau Diagolon. Sur la gauche se trouve une chemise avec une illustration parodique du jeu vidéo DOOM. Il présente FYMM (Fuck You Make Me), un slogan de Diagolon et une illustration d'un bélier où se trouverait Doom's Doomslayer. Sur la droite se trouve un drapeau diagolon avec une tête de bélier devant lui.

    Gazez les youpins, guerre raciale maintenant

    Slogan utilisé par les suprémacistes blancs, qui appelle à la fois au génocide des Juifs et au début d'une guerre plus large entre les Blancs et les personnes racisées.

    Neon sign-styled text on a black background. "Gas THE KIKES RACE WAR NOW"
    Texte de style enseigne au néon sur fond noir. "Gazez les youpins, guerre raciale maintenant''"

    George Lincoln Rockwell

    George Lincoln Rockwell (1918-1967) est le fondateur et le premier dirigeant du Parti nazi américain (PNA). Au cours de ses décennies de direction, il a organisé de nombreuses manifestations publiques et a tenté de nouer des liens avec d'autres organisations dans le pays et à l'étranger, jusqu'à son assassinat par un ancien partisan. Bien qu'il soit Américain, Rockwell est souvent cité comme symbole dans les espaces néonazis en ligne, en partie parce qu'il est moins reconnaissable que d'autres leaders nazis comme Hitler, ce qui rend les affichages moins susceptibles de recevoir des interdictions sur les médias sociaux pour avoir publié des images à son effigie.

    Mème Fashwave de George Lincoln Rockwell. Rockwell parle sur scène dans un microphone. Le texte sur le thème du magnétoscope dit "ÊTRE AUDACIEUX ET DIRE LA VÉRITÉ".

    Globohomo

    Globohomo est un terme utilisé par les nationalistes blancs et d'autres mouvements haineux pour désigner les théories du complot qui prétendent l'existence d'un complot mondial visant à promouvoir un soi-disant « programme LGBTQ+ » et à préparer les jeunes à s'identifier à cette communauté. Ces théories du complot sont souvent antisémites.

    Un mème montrant un personnage supposé être une femme dans une camisole de force et avec une "machine d'endoctrinement" attachée à sa tête, elle-même attachée à des câbles de couleur trans-pride, et disant "Merci Dr Soystein... Je ne suis pas un mignon aspie waifu... Je suis... un garçon.' Elle y est détenue par un personnage à l'air néfaste portant une cape à capuche et dont le visage est de la couleur des drapeaux transgenres et des drapeaux de la fierté - il est étiqueté globohomo. Dans une pièce adjacente, on voit un Pepe taper sur une fenêtre avec colère, la faisant craquer.

    Glowie/Glown*gger

    « Glow(N-word)GlowieGlowie » ou «  » en abrégé, est un terme qui désigne généralement les informateurs et les agents des forces de l'ordre fédérales. Il peut également être appliqué de manière vague à toute personne accusée de faire respecter la loi, ainsi qu'aux journalistes ou aux activistes de manière conspiratrice, en les reliant à une conspiration gouvernementale plus large. Dans le prolongement du terme, lorsqu'une personne commet des actions qui éveillent les soupçons des groupes d'extrême droite, on dit souvent qu'elle brille.

    Le terme provient d'un blog vidéo de 2017 de Terry Davis dans lequel ce dernier déclarait : « Les n***** de la CIA brillent dans le noir, vous pouvez les voir si vous conduisez. Écrasez-les, c'est ce que vous devez faire ». Davis était schizophrène, et le terme est souvent associé au « schizoposting », une culture de mèmes absurdes qui chevauche la culture d'extrême droite. Contrairement au terme adjacent « fedposting », Glowie et son nom complet ne sont pas populaires en dehors des espaces extrémistes.

    Capture d'écran d'une conversation entre l'affiche originale et un utilisateur qu'ils soupçonnent d'être un informateur ou un agent des forces de l'ordre fédérales. Ils les ont appelés "Glowf4g", un re-hachage de "Glown*gger", un terme populaire pour les infiltrés fédéraux dans les espaces d'extrême droite.

    Groyper

    Groyper est un personnage de mème et une variante de Pépé la grenouille, qui est devenu populaire vers 2017. Il est le symbole le plus important du mouvement Groyper, composé en grande partie par les partisans, aux États-Unis et au Canada, du suprémaciste blanc américain Nicholas J. Fuentes. Contrairement à Pépé, l'apparition de Groyper dans les mèmes est presque exclusivement haineuse.

    Une grenouille Groyper, le menton reposant sur ses deux mains, colorée dans les couleurs du drapeau canadien.

    GypsyCrusader

    Paul Miller, plus connu sous le nom de « Gypsy Crusader », était une personnalité de l'Internet connue pour porter le maquillage du Joker et tenir des discours de haine extrême à des utilisateurs peu méfiants sur Omegle. Paul Miller a été arrêté en juin 2021 pour possession d'armes à feu et condamné à 41 mois de prison. La particularité de Paul Miller consistait à tenir des propos offensants à l'égard d'inconnus sur Omegle et reposait sur une rhétorique extrémiste accompagnée d’un humour absurde. Paul Miller défendait la suprématie blanche et utilisait des accessoires tels que des gilets pare-balles pour effrayer ses interlocuteurs, dont certains étaient des enfants. Il les intimidait aussi personnellement en les rabaissant, en leur adressant des discours haineux et parfois en leur disant de se suicider. Son allure et les clips de ses flux Omegle sont souvent partagés dans des espaces d'extrême droite qui s'appuient sur l'ironie pour masquer un programme politique. Ses vidéos servent également à désensibiliser le public à un environnement d'intimidation extrême.

    Image tirée d'une vidéo granuleuse montrant GypsyCrusader, de son vrai nom Paul Miller, dans son costume signature de Joker. Il rigole. Au-dessus des images se trouvent les mots "Ne les laissez jamais prendre votre sourire".

    Hélicoptère d'attaque Apache

    « Hélicoptère d’attaque Apache » fait référence aux blagues souvent utilisées par les transphobes pour invalider l'identité des personnes transgenres, en comparant leur identification à un genre donné comme étant aussi frivole que l'identification à un objet inanimé.

    Serveur Discord avec une salle de discussion étiquetée 2018. Des dizaines d'utilisateurs se joignent à des noms tels que « agender », « hélicoptère d'attaque », « furry » et « gender fluid », entre autres.

    HH

    « HH » est une abréviation courante de « Heil Hitler ». Comme il s'agit d'une combinaison de lettres courante, l'utilisation de HH à des fins haineuses peut être difficile à modérer. HH est souvent exprimé numériquement par 88.

    Un mème "pour le mieux" montrant Hulk Hogan comme Anakin, disant "HH Brother", auquel Padmé répond "Tu veux dire Hulk Hogan, n'est-ce pas?".

    Inderpoo

    Insulte destinée à dégrader le peuple indien en faisant référence à des stéréotypes racistes concernant les odeurs originaires d'Inde et d'autres pays d'Asie du Sud. Il est souvent utilisé dans les forums en ligne d'extrême droite en référence aux Canadiens d'origine indienne.

    Capture d'écran de deux commentaires canadiens sur 4Chan. Le premier dit "> gta Mes excuses inderpoo et oui tous ceux qui ne sont pas d'accord avec moi ne sont pas blancs." Le second dit "Plein d'étudiants étrangers. Notre université adore l'argent étranger et ils passeront des étudiants étrangers avec des notes moins que stellaires parce que l'échec de Parjeet Inderpoo est raciste. Ce n'est pas une nouvelle nouvelle."

    It's okay to be white

    Phrase apparemment inoffensive qui est utilisée en langage codé pour transmettre des sentiments nationalistes blancs. La formule invoque le stéréotype selon lequel l'identité blanche est attaquée et nécessite une réponse unifiée. Elle est populaire dans une variété de propagandes nationalistes blanches.

    Une affiche sur un lampadaire qui dit 'C'est normal d'être blanc'.

    James Mason

    James Mason est surtout connu comme l'auteur de Siege, une lettre d'information et un livre prônant la violence radicale et les stratégies accélérationnistes au nom du national-socialisme. Mason est devenu une figure controversée des réseaux néonazis dans les années 1980 et 1990 en raison de son plaidoyer en faveur du terrorisme violent, de ses écrits faisant l'éloge de Charles Manson et des allégations selon lesquelles il aurait séduit sexuellement des adolescentes (Mason a été arrêté deux fois pour exploitation sexuelle d'une mineure).

    Bien qu'il ne soit pas aussi courant que les références à son œuvre écrite, le personnage de Mason est parfois utilisé dans des mèmes néonazis accélérationnistes pour signaler le soutien à son idéologie et à ses stratégies. Il apparaît également dans des mèmes évoquant les thèmes de la pédophilie et du viol (en référence à son passé présumé de prédateur d'adolescentes) afin de choquer les spectateurs.

    Mason est considéré comme un terroriste par Sécurité publique Canada.

    Une photo de James Mason portant un brassard à croix gammée nazie. Derrière lui se trouve un drapeau à croix gammée nazi. En arrière-plan flou, deux hommes vêtus d'un équipement paramilitaire.
    James Mason et ses acolytes. Image prise sur le site web du Southern Poverty Law Centre.

    Jewbook et Jewtube

    En réponse à la censure sur les médias sociaux, les sites web sont parfois désignés par des termes antisémites tels que « Jewbook » (Facebook) et « Jewtube » (YouTube). Ces termes font la promotion de stéréotypes antisémites en alléguant que la plupart des activités de censure et de modération de la désinformation et des discours de haine font partie d'un complot des élites juives.

    Une capture d'écran d'un forum qui dit '> L'âge de Jewbook a limité sa vidéo> Jewbook a supprimé sa vidéo> Ils n'ont jamais nié ses faits

    L’argent et le vote ethnique

    Il s'agit d'une phrase prononcée par l'ancien Premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, après la défaite du camp du « oui » au référendum sur l'indépendance du Québec de 1995. Après être monté sur scène, Parizeau a déclaré à la foule : « Après tout, nous avons perdu à cause de quoi ? L'argent et le vote ethnique », laissant entendre que les Québécois issus de différentes communautés ethniques et culturelles étaient des étrangers à tenir pour responsables du résultat. La phrase est fréquemment utilisée dans les mèmes haineux ultra-nationalistes québécois, en particulier dans le contexte des mèmes mettant en doute l'allégeance des Québécois racisés.

    A meme titled 'Le Doomer Péquiste' which shows a wojak figure saying, among other things, 'L'argent et les votes ethniques, essentiellement'.

    La « question indienne »

    En référence à la « question juive », la phrase est utilisée pour normaliser le racisme envers les Premières Nations américaines et canadiennes. Elle pose la question de savoir comment la société devrait traiter l'existence des peuples autochtones américains en partant du principe qu'ils constituent par nature un problème qui doit être résolu.

    Capture d'écran du tweet de Jordan Peterson posté sur 4Chan. Il se lit "@GreggHurwitz c'est bien que vous ayez consommé l'alcool cette fois au lieu de laisser un indien le voler...." Les réponses de 4Chan lisent "DR. PETERSON NON!", suivi de "DR. PETERSON OUI question."

    La biologie est un discours haineux

    « La biologie est un discours de haine » est une phrase utilisée pour excuser la rhétorique transphobe comme si elle n'était que l'expression d'un fait scientifique. Cette phrase a été popularisée dans les espaces féministes (auto-désignés) trans-exclusifs comme un moyen de recataloguer les messages excluant les femmes trans en tant que femmes, mais est aussi utilisé dans d'autres espaces transphobes.

    Un mème "Est-ce un pigeon" montrant un homme étiqueté "Personnes trans" pointant vers un papillon étiqueté "Biologie" et demandant "Est-ce un discours de haine?".

    La fierté blanche

    La « fierté blanche » est un slogan populaire néonazi et nationaliste blanc qui exprime la fierté de son ascendance caucasienne. Il est souvent utilisé comme cri de ralliement pour une variété de mouvements racistes.

    Une photo d'une femme blanche en noir et blanc, avec un sonnenrad dans le coin. En écriture noire, le texte à côté de la femme indique "vous avez toutes les raisons d'être fier".

    La piscine d'Auschwitz

    Les mèmes faisant référence à la soi-disant piscine d'Auschwitz encouragent le négationnisme en laissant entendre ou en affirmant que la présence d'une piscine dans les camps prouve que leur objectif n'était pas d'exterminer les Juifs et que les prisonniers juifs étaient bien traités. Il y avait effectivement une piscine dans les camps d'Auschwitz, qui servait également de réservoir d'eau en cas d'incendie. Toutefois, son utilisation était limitée aux officiers allemands, ainsi qu'à certains détenus non juifs.

    "Je suis désolé, mais je ne comprends tout simplement pas votre plan d'affaires. Vous le commercialisez comme un" camp de la mort "mais vous me montrez des plans avec une piscine et une maternité. Et un orchestre? Il semble vous devez déterminer où concentrer vos efforts. Et pour cette raison, je suis [sic] out [sic]". Ci-dessous, une image fixe de Kevin O'Leary de l'émission télévisée Dragon's Den.

    La Question juive

    La « Question juive » est un terme utilisé pour décrire l'existence des Juifs, ou la présence de Juifs dans certains pays, comme un problème qui doit être résolu. Bien qu'il trouve son origine au XVIIIe siècle, il a été employé par le régime nazi pour présenter l'Holocauste comme la « Solution finale » à la « Question juive ».

    Une capture d'écran d'un commentaire sur les réseaux sociaux qui dit "Very JQ pilling".

    Lambda identitaire

    Le lambda est le symbole universel du mouvement identitaire, un mouvement nationaliste blanc qui a vu le jour en Europe, mais qui a influencé des groupes dans de nombreux pays, dont le Canada. Le lambda jaune de Generation Identity est synonyme du mouvement, mais les groupes influencés peuvent utiliser le lambda différemment. Par exemple, ID Canada utilise un lambda stylisé à trois pointes qui ressemble à une montagne.

    Symbole représentant un cercle en forme de pyramide allant du bas jusqu'à son centre approximativement.

    Le « Flash and Circle » / Logo de la British Union of Fascists

    Le logo utilisé par la formation antisémite de la British Union of Fascists est souvent repris dans les mèmes haineux pour représenter les doctrines fascistes et le nationalisme britannique. Au Canada, le symbole est souvent synonyme d’attachement à l'histoire du Canada dans l'Empire britannique. Le logo de la BUF est moins susceptible d'être censuré que l'iconographie nazie plus largement reconnue et il est parfois utilisé à la place de la croix gammée. En dehors des contextes éducatifs, le logo est rarement utilisé pour des raisons non politiques. Il ne doit pas être confondu avec le logo du super-héros The Flash, auquel il ressemble.

    Le logo de l'Union britannique des fascistes, un éclair blanc en gras sur un cercle bleu.

    Le Grand remplacement/Génocide blanc

    Le « Grand remplacement » est une version de la théorie du complot du génocide blanc, qui affirme que le peuple blanc ou « aryen » est en train d'être éliminé par divers mécanismes, dont l'immigration non blanche et le féminisme. Les théories du génocide blanc ont une longue histoire dans les cercles d'extrême droite et restent aujourd'hui très présentes dans les mouvements nationalistes blancs, suprémacistes blancs et conspirationnistes. L'Anti-Defamation League a accusé plusieurs personnalités politiques et médiatiques de haut niveau d'invoquer le « Grand remplacement », notamment Tucker Carlson, qui « a explicitement promu la théorie du 'Grand remplacement' »

    Concept souvent crédité au nationaliste blanc français et théoricien du complot Renaud Camus, le « Grand remplacement » s'appuie sur une variété de théories et d'idées racistes préexistantes. Ses partisans affirment que l'objectif final du « Grand remplacement » est d'affaiblir et de finalement détruire les familles blanches sur plusieurs générations, au fur et à mesure des mélanges interraciaux qui les rongent. Le principe du « Grand remplacement » repose sur le concept selon lequel les Blancs forment une race unique, un seul ancêtre non blanc excluant un individu de la race blanche. Les Juifs sont souvent considérés comme les instigateurs du « Grand remplacement », mais les théories de la conspiration liées au « Grand remplacement » accusent parfois d'autres groupes, y compris des gouvernements mondiaux secrets.

    Une photo montrant un homme grand avec un grand nez crochu, poussant une femme blanche et un homme noir ensemble, en disant "Pourquoi hésites-tu ma chère ? Après des années à regarder notre produit, n'avons-nous pas instillé suffisamment de culpabilité blanche pour vous faire sauter sur cette opportunité de faire les choses correctement ? ». Ci-dessous, le texte se lit comme suit : "Des films à grande diffusion aux soi-disant" talk-shows "à la télévision, les médias juifs poussent le mélange racial comme jamais auparavant". Gardez vos enfants sains d'esprit de cette pollution mentale insidieuse d'Hollywood ! Votre race et votre nation sont en jeu !'.

    Le Jour de la corde

    Le « Jour de la corde » est un appel à la violence tiré du roman suprémaciste blanc de 1978, The Turner Diaries, écrit par le néonazi américain William Luther Pierce, qui décrit un renversement fictif du gouvernement des États-Unis et la guerre raciale qui s'ensuit. Le livre de Pierce est influent parmi les suprémacistes blancs, notamment le poseur de bombe d'Oklahoma City Timothy McVeigh, qui fut retrouvé avec des pages du roman après son attentat. Dans le livre, le « Jour de la corde » fait référence à une scène du livre où les « traîtres à la race » et les ennemis font l’objet d’exécutions de masse. Des œuvres ultérieures de suprémacistes blancs ont fait référence au « Jour de la corde ». Il existe de nombreux mèmes explicites et implicites du « Jour de la corde », qui est parfois référencé par des images liées à des nœuds coulants.

    Meme intitulé "Le jour de la corde arrive", qui montre un homme portant un chapeau totenkopf et portant un masque de crâne debout à côté d'un nœud coulant. Le texte lit 'Et si je peux accélérer cette merde, je vais le faire. Parce que ça doit arriver et je veux le voir de mon vivant. Je ne veux pas laisser cela à nos enfants. Nos enfants ne devraient pas s'occuper de cette merde.

    Le Marchand

    Le « Marchand » est un mème représentant le stéréotype antisémite d'un personnage juif avec un gros nez crochu, une kippa, une barbe et des mains serrées. Le « Marchand » est l'un des symboles antisémites les plus populaires trouvés en ligne, et est souvent utilisé pour invoquer des théories de conspiration antisémites. Son apparence est fortement inspirée de caricatures antisémites historiques, notamment celles produites dans l'Allemagne nazie, et a été tirée de la bande dessinée d’un tristement célèbre dessinateur suprémaciste blanc qui travaillait sous le pseudonyme de A. Wyatt Mann

    Happy Merchant (une caricature grossière d'un Juif souriant avec les mains jointes) et la légende "ÇA MARCHE" en dessous.

    Le mauvais camp a gagné

    Dans les espaces néonazis et nationalistes blancs, l'idée que le mauvais camp a gagné la Seconde Guerre mondiale est fréquemment évoquée dans les mèmes. Ces mèmes décrivent souvent la diversité sexuelle, de genre et culturelle comme des conséquences de la victoire des Alliés, et prétendent qu'une victoire nazie aurait signifié que ces problèmes n'existeraient pas aujourd'hui.

    Un mème "Nous l'avons fait Patrick, nous avons sauvé la ville", avec la tête de Bob l'éponge remplacée par celle de Churchill et celle de Patrick par FDR. À l'arrière-plan se trouve un ma d'une Europe divisée, dont la moitié est marquée en rouge indiquant les zones situées dans la sphère d'influence de l'URSS. À côté de FDR se trouve un drapeau soviétique. Le texte ci-dessous se lit comme suit : "Nous l'avons fait Franklin ! Nous avons sauvé l'Europe !'.

    Le sang et le sol (Blood and Soil)

    « Le sang et le sol » est la traduction française de « Blut und Boden », une expression utilisée par l'Allemagne nazie pour faire la propagande de la relation entre le peuple « aryen » et la terre allemande. Il s'agit d'un slogan courant dans les mouvements suprémacistes blancs.

    Folkish Resistance Movement's "Blood and Soil" poster on a steel structure. A single-floor building with a large foyer appears in the background.  A Black Sun (Sonnenrad) is placed in a wreath. Below is the text "BLOOD", a red line, and then "AND SOIL".

    Les Carnets de Turner (Turner Diaries)

    Les Carnets de Turner est un roman de propagande suprémaciste de 1978, écrit par le néonazi américain William Luther Pierce sous le pseudonyme d'Andrew Macdonald. Il s'agit de l'une des œuvres de fiction les plus importantes de la suprématie blanche occidentale et elle a été qualifiée de « bible de la droite raciste » par le FBI.

    Les Carnets de Turner dépeint des fantasmes violents de meurtres de Juifs, de personnes de couleur, de journalistes et de femmes blanches ayant des relations avec des hommes non blancs, racontés par un protagoniste suprémaciste blanc. Le livre a directement inspiré des attaques terroristes suprémacistes blanches, notamment les meurtres d'Alan Bergs et de James Byrd Jr, et a eu les faveurs de Timothy Mcveigh, l'un des auteurs de l'attentat d'Oklahoma City qui a tué 168 personnes.

    Le nom du roman, la couverture et le fantasme du « Jour de la corde » sont couramment invoqués dans la culture suprémaciste blanche moderne, notamment sous la forme de mèmes Internet.

    Photographie d'une femme portant un t-shirt avec la pochette de Turn Diaries imprimée dessus. L'art représente un homme et une femme tirant des armes à feu sur des cibles hors de vue.

    Les goys savent

    « Les goys savent » est une expression antisémite qui imite et se moque des Juifs. Elle vise souvent à dépeindre des cibles juives comme si elles contrôlaient secrètement le monde, mais s'inquiétaient que des non-Juifs aient découvert leur complot. Elle est parfois utilisée pour célébrer la perception d'une réalisation massive du contrôle juif ancrée dans les stéréotypes antisémites ou simplement pour célébrer l'antisémitisme. La phrase apparaît couramment dans les mèmes avec le commerçant satisfait.

    Une image d'un graphique étiqueté 'goyim sachant', ainsi que des wojaks juifs (représentés avec de longs nez, kippas) réagissant de plus en plus négativement à mesure que le graphique montre l'augmentation de la connaissance des Goyim.

    Love Your Race

    « Love Your Race » est parfois repris comme un slogan de la suprématie blanche. Dans ce cas, il fait référence à la perception d'une race « blanche » ou « aryenne » et peut être utilisé pour renforcer la fierté d'une ségrégation raciale auto-imposée.

    Une photo d'une personne portant tous les vêtements noirs tenant une pancarte qui dit 'Love UR ​​race white people first'.

    Loxisme

    Le « loxisme » est un mème antisémite. Le terme est appliqué aux cibles juives en tant qu'idéologie fictive, et décrit la haine qu'ils ressentent envers les non-juifs. Son nom est une référence au lox, un aliment populaire dans la communauté juive.

    Une photo intitulée 'Qu'est-ce que le loxisme' ? Une image au centre a été floutée. Sous l'image, le texte indique "Loxisme est la haine des Juifs" non seulement des gentils mais spécifiquement des Blancs. Le loxisme est la forme de haine raciale la plus puissante sur la planète, et pourtant il n'est jamais mentionné par les médias grand public.

    Manosphère

    La manosphère est un terme plus ou moins utilisé pour décrire un mouvement misogyne qui s'est popularisé dans les années 2010. Des termes tels que mâles alpha, bêta, oméga et sigma ont été popularisés dans la manosphère pour décrire de façon pseudo-scientifique tous les hommes adultes. La manosphère est associée au suprémacisme masculin, à l'application culturelle des rôles traditionnels des hommes et des femmes, et à une tendance à rejeter sur les femmes et les personnes 2SLGTBQA+ la responsabilité de divers problèmes de la société moderne.

    Bien que des ennuis similaires soient identifiés dans différents mouvements et groupes sous le large parapluie de la manosphère, des mouvements particuliers peuvent proposer des solutions radicalement différentes, allant de la promotion de groupes de soutien fraternels à l’apologie de meurtres de masse. Des « pick up artists » particulièrement misogynes et des coachs en rencontres masculines, les MGTOW (Men Going Their Own Way) et les Incels forment une grande partie de la manosphère.

    Une photographie de spectateurs dans un stade de baseball alors qu'une batte de baseball pénètre dans la foule. Un homme tend son bras entre la chauve-souris et la tête d'un enfant. Derrière l'enfant, une femme est tournée de côté, rétractant son torse. Le texte au-dessus de la photo décrit la scène. Il fait référence à la femme comme "le féminisme se cache lâchement. [sic]" et à l'homme comme "un mâle alpha protégeant l'enfant contre les blessures graves. [sic]"

    MGTOW

    MGTOW est l'acronyme de « Men Going Their Own Way » (hommes suivant leur propre voie), un mouvement misogyne associé à la manosphère, qui prône le « séparatisme masculin » : l'idée que le féminisme a rendu la socialisation avec les femmes nuisible aux hommes. Les adeptes du mouvement MGTOW sont invités à limiter, voire à éviter, tout contact avec les femmes et, parfois, à se retirer de la société.

    Une image d'une pilule rouge avec une couronne au-dessus. Le texte lit "Félicitations, vous avez maintenant atteint le niveau deux de redpill, niveau MGTOW".

    Nez crochu

    Les illustrations de nez crochus sont utilisées par les antisémites comme représentation mnésique du peuple juif. Dans ces circonstances, elles peuvent être considérées comme synonymes du « commerçant satisfait ».

    Un dessin d'un homme portant une kippa ornée d'une étoile de David. Il est représenté avec un nez crochu prononcé.

    Oswald Mosley

    Oswald Mosley est le fondateur et le dirigeant de la British Union of Fascists (1932-1940) et du Union Movement (1948-1973). Le portrait et les discours de Mosley sont utilisés dans des mèmes et des vidéos profascistes. Les discours de Mosley sont particulièrement populaires parmi les nationalistes blancs et les néonazis canadiens anglophones parce que des politiciens fascistes plus importants s'exprimaient principalement dans des langues autres que l'anglais et parce que les algorithmes des médias sociaux détectent plus souvent les discours d'Adolf Hitler que ceux de Mosley.

    Art de propagande stylisé d'Oswald Mosley dans son uniforme de l'Union britannique des fascistes. Un flash et un cercle se trouvent dans le coin supérieur gauche. Sous son visage se trouve le texte "No more Brothers Wars".

    Patrouille de Thot (Thot Patrol)

    La « patrouille de Thot » est un mème utilisé pour s'associer à un mouvement formé principalement de jeunes hommes qui trollent les plateformes de médias sociaux afin d'attaquer et de harceler les femmes considérées comme des « thots », une insulte misogyne faisant référence à la sexualité des femmes. Les hommes qui s'identifient eux-mêmes comme des « patrouilleurs de thots » ciblent souvent les travailleuses du sexe en tentant de faire signaler leurs comptes sur les médias sociaux ou en envoyant des captures d'écran de leurs comptes à leurs proches.

    Dans certains cas, les références à la « patrouille de thot » font l'éloge de misogynes extrémistes et de tueurs de masse, notamment au sein des sous-cultures incel.

    Capture d'écran d'une publication sur les réseaux sociaux d'une image d'un dessin dans lequel un homme en armure de chevalier pointe une femme au sol. Le texte superposé indique 'Thot Destroyed'.

    Plus de guerres fratricides

    « Plus de guerres fratricides » est un slogan suprémaciste blanc qui plaide pour la paix entre les nations occidentales perçues comme blanches, et invoque des conspirations juives orchestrant les conflits historiques. « Plus de guerres fratricides » s'inscrit dans le cadre des conspirations de génocide des Blancs, en s’opposant aux actions et aux politiques susceptibles de réduire les populations caucasiennes dans le monde. Mais au lieu de cela, il encourage la violence envers les populations et les nations non blanches.

    L'idée de guerres fratricides est régulièrement invoquée par les musiciens et les groupes du « Pouvoir blanc », et apparaît régulièrement dans les espaces extrémistes en ligne. Bien que le slogan ait été répandu avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, la guerre qui a suivi l'a popularisé.

    Une photo montrant des soldats avec leurs têtes remplacées par des têtes de morts. Ils se tiennent devant une grande croix gammée blanche tachée de sang. Ci-dessus, le texte lit 'No More Brother Wars'.

    Quatorze mots

    « Nous devons assurer l'existence de notre peuple et un avenir aux enfants blancs »

    Ce slogan, communément appelé les « Quatorze mots », a été rédigé par l’ex-membre du Klan et du groupe terroriste The Order, le néonazi David Lane, pendant son séjour en prison. À l'époque, Lane purgeait une peine de 190 ans de prison, dont 150 ans pour son rôle dans le meurtre de l'animateur radio juif antinazi Alan Berg.

    Les « Quatorze mots » sont récités comme un appel aux nationalistes blancs les engageant à s'impliquer davantage dans les tentatives de création ou de maintien d'un ethno-état blanc, y compris par des actions violentes. Ils sont récités dans des mèmes et des forums en ligne pour signaler la loyauté envers les idéologies suprémacistes blanches et pour inciter à l'action directe au nom du nationalisme.

    Photographie d'un jeune garçon avec son bras tendu comme pour donner un salut romain. Des vipères et un masque de crâne lui sont photoshoppés. Ci-dessus sont les quatorze mots.

    Quelle sorte de livres les nazis ont-ils brûlés ?

    Expression employée par certains néonazis en ligne pour justifier l’autodafé de livres dans l'Allemagne nazie et pour dépeindre les nazis comme une force positive dans l'histoire de l'humanité. Elle est généralement utilisée en sous-entendant que cet autodafé, qui concernait souvent la littérature et le matériel de recherche homosexuels, visait en fait les publications pédophiles. En tant que telle, l'expression est parfois utilisée en conjonction avec des tropes contemporains anti-LGBTQ2+.

    Un adolescent tombant sur des articles sur des articles liés aux transgenres, puis recherchant "Quels livres les nazis ont-ils brûlés", pour se rendre compte que les livres brûlés étaient ceux de l'Institut fur Sexualwissenschaft, fondé par le "pionnier transgenre" Magnus Hirschfeld, qui était juif.

    Rapefugees

    Insulte xénophobe utilisée pour assimiler les réfugiés à des violeurs. Il s’appuie le plus souvent sur des stéréotypes racistes selon lesquels les personnes de certaines ethnies sont par nature violentes ou prédatrices. Le terme est utilisé pour alimenter le mépris envers les réfugiés et promouvoir une rhétorique anti-immigration extrême.

    Une illustration d'une femme à la peau pâle, aux cheveux blonds et aux yeux bleus pleurant alors qu'un ensemble de mains à la peau brun foncé et aux doigts épais émerge de derrière et couvre sa bouche. La légende lit "LES RAPEFUGEES NE SONT PAS LES BIENVENUS".

    Réclamez votre prépuce

    « Réclamez votre prépuce » et d’autres expressions similaires sont souvent utilisées comme des messages antisémites codés. Ces expressions reposent sur des stéréotypes antisémites selon lesquels l'influence juive est responsable de la normalisation des circoncisions en Amérique du Nord. Dans certains cas, cela peut aller jusqu'à accuser les Juifs d'être des cannibales qui consomment la chair des enfants, une accusation connue sous le nom de « diffamation du sang ».

    Une photo d'hommes en tenue paramilitaire tirant depuis une voiture noire. En écriture blanche sur un surlignage noir, le texte indique "récupérez votre prépuce".

    Révolte contre le monde moderne

    « Révolte contre le monde moderne » est un slogan tiré du titre du livre influant de l'auteur traditionaliste et fasciste Julius Evola. Cette phrase est utilisée pour signifier le soutien au traditionalisme anti-moderne ou au fascisme ésotérique. Elle apparaît souvent à côté d'une imagerie que les mouvements fascistes modernes considèrent comme un symptôme négatif de la modernité, comme les médias populaires promouvant la diversité culturelle ou le féminisme. À l'inverse, il apparaît également aux côtés d'images romancées de sociétés et d'époques qui exaltaient les rôles sexuels traditionnels, les structures familiales classiques et les hiérarchies raciales stricts, présentées comme une alternative à la société moderne. Il s'agit d'un slogan commun utilisé dans les mèmes de la fashwave.

    Une image de Jésus recouverte d'une esthétique fashwave, avec un texte qui dit "Révolte contre le monde moderne". Non pas parce que c'est moderne, mais parce que c'est mauvais.

    Rhodésie

    La Rhodésie était un État non reconnu qui a existé de 1965 à 1979 sur le territoire aujourd'hui occupé par le Zimbabwe. Colonie britannique à l'origine, elle a déclaré son indépendance en 1965 afin de préserver la domination de la minorité blanche du pays sur sa population noire, beaucoup plus nombreuse, ce qui a déclenché la guerre du Bush de Rhodésie du Sud. La Rhodésie est depuis devenue un symbole de racisme et de ségrégation, son drapeau et ses insignes militaires étant utilisés dans la propagande nationaliste blanche. Dylann Roof, qui a abattu neuf paroissiens noirs dans une église historiquement noire de Charleston, arborait notamment le drapeau rhodésien sur un certain nombre de photos avant la fusillade. Son manifeste mentionnait également la Rhodésie à plusieurs reprises.

    Image fixe des armoiries de l'infanterie légère rhodésienne. Il représente un lion debout sur une parcelle d'herbe au sommet d'une grande corne. Ci-dessous se trouve une bannière qui lit "RHODESIAN-LIGHT-INFANTRY". Derrière le lion se trouve une structure ressemblant à un trèfle à trois feuilles. Le drapeau derrière comprend des rayures horizontales blanches et vertes.

    Right Wing Death Squad (RWDS)

    RWDS est l'acronyme de « Right Wing Death Squad ». Il est utilisé en ligne comme un moyen d'appeler à la violence contre diverses cibles, notamment les gauchistes, les personnes racisées et les minorités religieuses.

    Un SS Totenkopf tremblant (un crâne souriant) avec des yeux laser sur fond noir. Une légende ci-dessous se lit "[Laughs in Right-Wing Death Squad]".

    Rock anti-communiste (RAC)

    Genre musical cooptant les sons de Oi, un sous-genre du punk rock, et y ajoutant des paroles racistes et néonazies. Malgré son nom, la musique RAC est rarement axée sur l'opposition au communisme, et les thèmes des paroles ont tendance à tourner autour de la promotion des politiques anti-immigration, de l'éloge des figures nazies et néonazies, et dans certains cas, de l'appel à des actions violentes contre les gauchistes et les anti-fascistes. Contrairement au black metal national-socialiste, les groupes RAC n'ont guère réussi à s'intégrer sur la scène punk au sens large, qui s'aligne généralement sur les politiques progressistes et de gauche. Néanmoins, il y a quelques groupes RAC actifs au Canada, qui produisent des spectacles secrets, sur invitation seulement, en collaboration avec des groupes haineux.

    Le logo Rock Against Communism. Il comporte le texte "ROCK CONTRE LE COMMUNISME" entourant un crâne qui mord dans un marteau et une faucille.

    Runes de Schutzstaffel

    Le chef de la Schutzstaffel, Heinrich Himmler, était obsédé par les interprétations occultes et pseudo-archéologiques de l'histoire germanique, et cherchait à utiliser des symboles et des rituels pour enraciner l'organisation selon ses vues. Certaines runes avaient déjà été utilisées par les membres de la SS et des organisations qui l'ont précédée avant que Himmler ne les adopte, mais il les a systématisées. La SS utilisait plusieurs runes tirées des runes d’Armanen du mysticiste Guido von List comme symboles organisationnels. Les symboles présentes dans l'œuvre de List, qui, selon lui, lui sont apparus dans une vision pendant une période de cécité temporaire, sont inspirés des runes historiques du Futhark nordique récent. En plus des runes de l'œuvre de List, les SS se sont également appropriés d'autres symboles ésotériques comme le Wolfsangel.

    Les éclairs ont été adaptés de la rune de Sōwilō que les nazis ont cooptée.

    Les runes SS, y compris les éclairs SS, continuent d'être utilisées aujourd'hui par les néonazis et les suprémacistes blancs. Cependant, toutes les utilisations de runes réelles ou pseudo-historiques ne sont pas haineuses, et le contexte doit être soigneusement pris en compte.

    Voir également : Rune de la mort, Rune Eif, Rune Ger, Rune Hagal, Rune de la vie, Rune Odal, Rune Sōwilō, Rune Tyr

    Un drapeau noir avec deux runes Sowilo blanches au centre, ressemblant à "SS".

    Salut nazi / Salut romain / Sieg Heil

    Le salut nazi, également connu sous le no de salut fasciste ou de salut romain, est un geste par lequel une personne lève le bras droit dans un mouvement vers l’avant, la main en position droite, paume vers le bas. L’historicité de ses origines en tant que salut populaire dans la Rome antique n’est pas claire. Cependant, le geste est principalement associé à son utilisation dans l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie, où il était utilisé comme un signe de révérence envers le régime.

    Une image dont le texte dit "le papier bat le rock", contrastant le poing BLM avec la main d'un homme faisant un Sieg Heil.

    Shitskin

    Injure raciste popularisée sur les forums de discussion haineux comme 4Chan. Elle est le plus souvent utilisée à l'encontre des personnes de race noire, mais a été employée pour décrire toutes les personnes de couleur.

    Capture d'écran d'un article de Telegram. L'image est captée. La légende se lit comme suit : "La première fois que j'allume CBC depuis des années. Et c'est une merde couvrant l'immigration au Canada. "Shitskin" est mis en évidence.

    SIEGE

    Siege est à l'origine une publication périodique du Front de libération nationale socialiste sous la direction de Joseph Tomassi. En 1982, elle est passée sous la direction de James Mason, associé de Tomassi, qui a suscité la controverse dans les réseaux néonazis américains pour ses écrits, notamment son insistance pour que les suprémacistes blancs s'inspirent du meurtrier de masse Charles Manson.

    À la fin des années 1980, Siege est devenu populaire auprès de musiciens néofolks renommés. Il a été adapté pour en faire un livre, Siege: The Collective Works of James Mason, par l'auteur et musicien néofasciste Michael Moynihan, qui l'a publié en 1993.

    Au milieu et à la fin des années 2010, Siege a connu un renouveau en raison de sa proéminence sur les forums Iron March, où il est devenu la pièce maîtresse d'un mouvement et a inspiré sa propre « culture Siege ». En 2017, Mason a publié une nouvelle édition de Siege en collaboration avec Iron March et un membre de la division Atomwaffen. Aujourd'hui, Siege est largement diffusé en tant que manuel stratégique pour les suprémacistes blancs accélérationnistes et fait l'objet de l'expression mimétique populaire « Lisez Siege ». Des extraits de Siege apparaissent également dans la propagande suprémaciste blanche accélérationniste.

    A black and white picture of Smokey the Bear, wearing a Siege hat, standing by two nooses. For reference, the cover art of Siege (Fourth Edition) is placed over the image. It depicts a man in a skull mask and James Mason standing back to back in front of a large red Swastika.

    Six Gorillion

    « Six Gorillions » est une référence moqueuse aux six millions de Juifs tués par l'Allemagne nazie pendant l'Holocauste. Le terme a été créé pour mettre l’accent sur un récit antisémite selon lequel le nombre de six millions a été fabriqué, et que les Juifs utilisent ce chiffre comme bouclier rhétorique et justifications de prétendues machinations. Il est utilisé dans les mèmes antisémites pour nier, déformer ou se moquer de l'Holocauste et de la culture mémorielle qui l'entoure.

    A Star of David over the One Ring from a still of Lord of the Rings. It is surrounded by 'Muh greatest ally', 'multiculturalism', 'race mixing', 'six gorillions', 'communism', 'Palestine never existed', 'Homosexual marriage', 'open borders' and 'Jews are always the victim'.

    Six millions?

    « Six millions ? » est un mème qui remet en question le nombre de Juifs tués pendant l'Holocauste. Certains négationnistes et déformateurs de l'Holocauste admettent que des Juifs ont été tués par le régime nazi et ses collaborateurs, mais ils tentent de recourir à des sophismes et à la désinformation pour saper des faits historiques largement documentés et acceptés.

    Une photo de Rick Harrison de Pawn Star, avec un texte au-dessus qui dit "6 millions ? Le mieux que je puisse faire, c'est 200 annonces, je prends un risque énorme avec ce nombre..."

    Smash Cultural Marxism

    « Smash Cultural Marxism » est une phrase d'accroche antisémite qui utilise le marxisme culturel comme un substitut à la perception du contrôle juif de la culture.

    Le « marxisme culturel » est une théorie de la conspiration antisémite qui prétend que l'existence continue de la théorie marxiste fait partie d'un sinistre complot juif. Il apparaît couramment comme un stéréotype antisémite.

    Une image montrant un homme de dessin animé portant une camisole de force et ayant l'air de l'avoir perdu. À côté de lui, le texte indique "les blancs sont les oppresseurs, les non blancs sont les victimes". Mais la race n'existe pas, pourtant j'aime la diversité raciale, et je célèbre nos différences, car nous sommes tous pareils. Alors détruisons la diversité, en se mélangeant, mais seulement dans les pays blancs. En arrière-plan, un logo qui se lit comme suit "Smash cultural marxism" est affiché.

    Soleil noir

    Peut aussi apparaître comme Sonnenrad, roue solaire

    Le Soleil noir est un symbole original basé sur les anciens symboles européens de roue solaire comme symbole pseudo-historique de l'héritage aryen ou nordique. Le chef des SS (Schutzstaffel), Heinrich Himmler, a fait installer une mosaïque représentant ce symbole sur le sol du château de Wewelsburg, qui devait devenir le centre principal des SS. Aujourd'hui, le Soleil noir est souvent utilisé à la place du svastika comme symbole du national-socialisme. Il représente également les éléments de mysticisme, d'occultisme et de satanisme que l'on retrouve dans certains mouvements néonazis. Comme le Soleil noir n'est pas aussi connu que la croix gammée, il passe parfois inaperçu et est diffusé par des journalistes et des organisations, notamment lors du conflit Russo-Ukrainien.

    Photographier. Une femme aux cheveux blonds et roses dans une tresse donne un salut nazi à un drapeau noir avec un 'Black Sun' blanc dessus. Au dos de sa chemise se trouvent les quatorze mots dans une police de caractères en lettres noires.

    Soyboy

    « Soyboy » est un terme utilisé pour désigner les hommes qui, à des degrés divers, ne correspondent pas à l'archétype masculin traditionnel. Il est issu d'une légende urbaine selon laquelle les produits alimentaires à base de soja contiennent de l'œstrogène et que, par conséquent, les hommes végétaliens qui consomment du soja pour remplacer les produits laitiers et la viande ont généralement des taux élevés d'hormone de croissance. L'utilisation du terme est historiquement corrélée aux tendances politiques de l'extrême droite, car les mouvements d'extrême droite modernes adoptent souvent des régimes alimentaires riches en viande et en lait comme identité culturelle. Parfois, cela correspond aux récits pseudo-scientifiques des suprémacistes blancs selon lesquels la tolérance des Blancs aux régimes riches en produits laitiers et en viande est une preuve de supériorité ethnique.

    Cependant, le terme est utilisé de manière assez large aujourd'hui, y compris dans des contextes satiriques et ironiques. La plupart des occurrences du terme ne sont pas révélatrices d'une politique d'extrême droite ou d'une idéologie haineuse.

    Luke Skywalker marche dans le désert. À côté de lui, des symboles comme « Black Lives Matter », « Antifascist Action » et les drapeaux LGBT et Transgender Pride sont affichés, le long du texte qui dit « Cancel culture, Crime, KKK but for blacks, Cancel culture, Soy boys, Child molesters, Commies, Dégénérescence.

    Sperg

    « Sperg » est une version abrégée du mot « Asperger », un ancien diagnostique du spectre de l'autisme, qui est utilisé dans les milieux haineux en ligne pour se moquer et déshumaniser les personnes – autistes ou non – qui expriment leur colère ou leur tristesse.

    Messages sur un forum qui lisent '> Il va complètement jaillir. J'espère que oui, ça devrait être divertissant.

    Stonetoss

    Stonetoss est le pseudonyme d'un artiste populaire de bandes dessinées en ligne d'extrême droite dont l’œuvre attaque les personnes de couleur, les personnes 2SLGBTQ+, les musulmans et les Juifs par le biais de caricatures grossières et de moqueries absurdes. Parmi les thèmes abordés dans les bandes dessinées de Stonetoss figurent les représentations racistes des Noirs, la pseudo-science anti-trans, les représentations violentes des musulmans, la pseudo-science raciale, le déni de l'Holocauste et la théorie de la conspiration du Grand remplacement.

    Bien que Stonetoss se soit fait connaître grâce à la culture de l'extrême droite américaine, ses images sont toujours actives sur les sites de médias sociaux comme Twitter, Instagram et Facebook et ses bandes dessinées sont encore fréquemment utilisées dans les mèmes d'extrême droite.

    Les bandes dessinées de Stonetoss sont certainement haineuses dès leur création, mais des versions détournées et des parodies ont été utilisées pour repousser leurs messages d’origine. Ces satires ne sont pas explicitement haineuses.

    Un personnage de bande dessinée Stonetoss portant une merde de drapeau confédéré, disant "Retournez d'où vous venez".

    Super hétéro

    Mouvement transphobe essentiellement en ligne, présenté comme une sexualité. Les personnes qui se qualifient de « super hétéros » prétendent qu'il s'agit d'une sexualité dans laquelle un individu n'est pas seulement hétérosexuel, mais uniquement attiré par des personnes hétérosexuelles cisgenres du sexe opposé. Le terme est utilisé par les activistes anti-trans dans une variété d'idéologies.

    Un profil Instagram. La photo de profil est le logo Super Straight. La bio se lit "Super Straight" suivi d'un carré noir et d'un carré orange.

    Supprimez les kebâbs (Remove Kebab)

    Le terme « Supprimez les kebâbs » est un mème islamophobe et anti-turc qui trouve son origine dans un clip de propagande produit par des soldats serbes de Bosnie. Kebâb est un terme haineux pour les immigrants turcs et musulmans, qui fait référence aux associations stéréotypées avec les boutiques de kebâbs. Le suprémaciste blanc qui a commis l'attentat de Christchurch a écrit « Supprimez les kebâbs » sur l'une de ses armes et s'est présenté comme un « nettoyeur de kebâbs à temps partiel » dans son manifeste.

    "REMOVE KEBAB" sous une image aplatie de l'accordéoniste de "Serbia Strong". Un drapeau serbe est derrière lui.

    Svastika nazie ou croix gammée

    Des variantes de ce que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de svastika étaient utilisées dans les anciennes civilisations eurasiennes, et c'est un symbole spirituel dans plusieurs religions comme l'hindouisme et le bouddhisme. Il avait plusieurs significations dans les sociétés européennes et nord-américaines des XIXe et XXe siècles, et apparaissait souvent comme un symbole de bonne fortune. Il a été adopté comme symbole du parti national-socialiste des travailleurs allemands (nazis) en 1920, et est depuis largement considéré comme le symbole haineux d'un régime génocidaire qui a tué 6 millions de Juifs, entre 200 000 et 500 000 Tsiganes, et persécuté un certain nombre de minorités et d'ennemis politiques. Aujourd'hui, la croix gammée est toujours utilisée comme un symbole d'intimidation à l'encontre des membres d'un certain nombre de groupes démographiques. Elle est également utilisée par des détracteurs dans des contextes de manifestations politiques, mais son utilisation rhétorique reste controversée.

    Refonte d'un drapeau impérial allemand nazi. Il comporte une grande croix gammée sur un cercle rouge entouré d'un fond blanc. Une feuille d'érable rouge se trouve dans le coin supérieur gauche.

    Synagogue de Satan

    Synagogue de Satan est un terme utilisé par les antisémites, en particulier ceux d'origine chrétienne, pour dépeindre les Juifs comme des conspirateurs maléfiques. Il trouve son origine dans l’Apocalypse 2:9, un verset biblique qui fait référence à un groupe persécutant les chrétiens. L'écrasante majorité des théologiens modernes a condamné les interprétations antisémites de ce verset.

    Un dessin d'un homme noir devant une foule de juifs hassidiques. Au sommet, le texte se lit comme suit : "Le Christ était-il aussi antisémite ? Apocalypse 2 :: 'Je connais tes œuvres, et la tribulation, et la pauvreté (mais tu es riche) et je connais le blasphème de ceux qui disent qu'ils sont Juifs, et ne le sont pas, mais sont la Synagogue de Satan.'

    Terrorwave

    La terrorwave est un style de propagande spécifique, parfois confondu avec la fashwave. Lorsqu'on distingue les deux, la terrorwave se définit par des illustrations noires, blanches et rouges très contrastées et met l'accent sur les thèmes du militarisme et de l'horreur. La terrorwave utilise parfois un lettrage rigide de type pinceau et peut inclure des images destinées à choquer ou intimider les spectateurs.

    Mème Terrorwave. Superposition en niveaux de gris d'un reportage sur le meurtre de masse de la mosquée de Christchurch en 2019 et de son auteur Brenton Tarrant. Tarrant tient son fusil signature et reçoit des yeux laser. Un "51 DEAD" rouge et noir occupe un quart du cadre au premier plan. Le 51 est rempli de visages de personnes décédées dans l'attaque.

    Timothy McVeigh

    Né en 1968, Timothy McVeigh est un suprémaciste blanc américain et un terroriste national, qui a été condamné pour l'attentat à la bombe perpétré contre un bâtiment du gouvernement américain à Oklahoma City le 19 avril 1995, faisant 168 morts et des centaines de blessés. McVeigh a cité le livre suprémaciste blanc The Turner Diaries comme étant en partie responsable de sa radicalisation et a motivé ses crimes par ses opinions anti-gouvernementales. Comme beaucoup d'autres tueurs de masse suprémacistes blancs, McVeigh est vénéré par certains néonazis comme un « saint » au service de leur cause.

    Une photo de Timothy McVeigh avec ses yeux sanglants et portant une couronne d'épines. Il se tient devant un sonnenrad. Ci-dessous, un extrait de sa lettre de décès, qui se lit "Ma tête en sang mais sans s'incliner", est visible avec sa signature.

    Totenkopf SS

    Peut aussi apparaître comme : tête de mort

    Utilisé dans les insignes de multiples organisations relevant de la SS (Schutzstaffel) dans l'Allemagne nazie, et qui servait d’épinglette à certains gardes surveillant les camps d'extermination.

    Le Totenkopf SS est un symbole populaire dans la propagande néonazie moderne. Il est utilisé pour évoquer l'Allemagne nazie, les SS et l'Holocauste en particulier. Bien que l’insigne nazi dérive de motifs prussiens, il est visuellement différent de ses prédécesseurs prussiens.

    Une image fixe de The Office, avec la tête de Michael Scott remplacée par un totenkopf. Ci-dessous, le texte lit 'Vous savez quoi ? Je vais commencer à extrémiser encore plus fort.

    Traître à la race

    « Traître à la race » est un terme général qui, lorsqu'il est utilisé par les suprémacistes blancs, décrit le plus souvent une personne qui aurait été acceptée dans leur mouvement si elle n'avait pas commis des actions considérées comme traîtres à ce qui est perçu comme une race blanche ou « aryenne ». Il fait souvent référence aux personnes blanches qui entretiennent des relations amoureuses avec des personnes racisées. Il peut également faire référence aux activistes blancs antiracistes et antifascistes.

    Une image fixe de l'émission télévisée Jimmy Neutron, montrant Hugh Neutron en train de prendre son petit-déjeuner. Ci-dessous, le texte dit "Je te dis Jimbo, ces ooga-boogas farfelus du tiers monde peuvent sembler être la pire chose qui soit, mais sans tous les cuck-a-ducks libéraux, aucun d'entre eux ne serait même ici en premier lieu. Tuez toujours un traître avant un ennemi, Jim Jam'.

    Troon

    Insulte utilisée par les transphobes pour désigner et déshumaniser les femmes transgenres. Le terme est un mot-valise pour « trans » et « goon », et comporte la connotation que les personnes accusées d'être des troons utilisent l'identité de genre pour cacher des fins sinistres et potentiellement violentes.

    Le texte "TROON REALITY" apparaît sur une bande dessinée sensorielle.

    Unité Blanche à chaque opportunité

    Slogan commun aux suprémacistes blancs. Il apparaît souvent dans la propagande néonazie, y compris dans les campagnes d'autocollants au Canada.

    Un autocollant sur lequel on peut lire "L'UNITÉ BLANCHE À CHAQUE OPPORTUNITÉ". Il est collé sur une surface métallique.

    Ursula Haverbeck

    Née en 1928 en Allemagne, Ursula Haverbeck est une négationniste qui, à une époque, fut directrice adjointe d'une organisation appelée « Société pour la réhabilitation des personnes persécutées pour la réfutation de l'Holocauste ». De 2018 à 2020, elle a purgé une peine de deux ans de prison, et en avril 2022, elle a été à nouveau emprisonnée pour négationnisme. En raison de son âge avancé, elle est présentée dans les espaces antisémites comme une martyre, et son image est utilisée pour dépeindre comme des oppresseurs cruels ceux qui croient en la criminalisation du négationnisme, en particulier les Juifs.

    Une image montrant la négationniste de l'Holocauste Ursula Haverbeck devant une croix gammée, accompagnée d'une citation qui dit "Un esclave qui ne se rend pas compte qu'il est en chians ne cherchera jamais à se libérer". Le texte note également que Haverbeck, "91 ans", est "emprisonné pour avoir remis en question l'Holocauste".

    Varg Vikernes / Burzum

    Varg Vikernes est un musicien norvégien partisan de la suprématie blanche, une personnalité Internet, un créateur de jeux de rôle et un meurtrier condamné, surtout connu pour son projet de black metal, Burzum. Vikernes a été reconnu coupable du meurtre d'un membre de son groupe et de l'incendie criminel de plusieurs églises en 1994. Il a passé 15 ans en prison, où il a composé une grande partie de la musique la plus influente de Burzum.

    Bien que Vikernes ait passé une grande partie de sa carrière à promouvoir un néonazisme ésotérique et païen, la musique de Burzum a eu beaucoup plus de succès auprès du grand public que n'importe quel projet de Black Metal national-socialiste traditionnel, car ses idéologies n'y sont pas souvent clairement et délibérément reflétées.

    Vikernes fait toujours la promotion des messages de suprématie blanche, en particulier l'antisémitisme extrême, sous l’étiquette « Thulean Perspective ». Sa musique, la pochette de son album et son image apparaissent dans des mèmes Internet d'extrême droite.

    En haut : Varg Vikernes portant un sweat à capuche camouflage et une casquette de baseball. Il fait clignoter un signal manuel "ok" ou "puissance blanche". En bas : le logo de Burzum, le mot BURZUM en lettres noires blanches sur fond noir.

    Visage grimé de noir au Nathan Phillips Square

    Le 6 juin 2020, un individu s’est noirci le visage pour offenser les participants à une manifestation contre le racisme envers les Noirs au Nathan Phillips Square à Toronto, où il a été arrêté pour violation de la paix. Depuis lors, son portrait a figuré dans de nombreux mèmes haineux, notamment dans le cadre de la haine envers les Noirs.

    Un Pepe modifié dont la tête est celle de l'homme ayant porté un « Blackface » au Square Nathan Phillips.

    Vous méritez ce que vous tolérez

    Expression apparemment inoffensive, populaire parmi les néofascistes. Elle présente la tolérance envers des groupes spécifiques comme une cause de mauvais traitements. Elle est utilisée pour déplorer l'inclusion de groupes cibles dans la société en faisant valoir que la société souffrira de la diversité. Cela permet de présenter le fascisme comme une réponse mesurée aux politiques inclusives et aux idées socialement progressistes.

    Une capture d'écran d'une publication sur les réseaux sociaux qui dit "#Weimerica VOUS MÉRITEZ CE QUE VOUS TOLÉREZ". L'acceptation du péché ne conduit jamais.'

    Vous ne nous remplacerez pas / Les Juifs ne nous remplaceront pas

    « Vous ne nous remplacerez pas » est une expression parfois utilisée dans des contextes haineux comme langage codé pour « Les Juifs ne nous remplaceront pas », un slogan néonazi. Le slogan original a été popularisé après son utilisation comme chant de marche de Unite The Right, un rassemblement nationaliste blanc de 2017 à Charlottesville, en Virginie.

    Une capture d'écran d'un message de forum dénonçant les "élites transnationales sans racines", ainsi que les mots "Mais vous ne nous remplacerez pas".

    White Lives Matter (slogan)

    « White Lives Matter » est une expression utilisée par les racistes pour relativiser, détourner ou s'opposer au slogan des droits civiques des Noirs : « Black Lives Matter ». Son utilisation suppose l'existence de menaces existentielles contre la blancheur, et coïncide souvent avec la croyance dans le génocide blanc et les théories conspirationnistes du Grand remplacement. L'expression donne également son nom à un réseau international de groupes nationalistes blancs actifs au Canada. On la voit souvent sur des autocollants et des bannières affichés en public.

    A WHITE LIVES MATTER banner on the side of a bridge in Courtenay, British Columbia.

    ZOG

    ZOG est l'acronyme de Zionist Occupation Government (gouvernement d'occupation sioniste), lié aux théories de conspiration sur le contrôle israélien, sioniste ou juif des gouvernements occidentaux, ainsi que des Nations unies et d'autres organisations intergouvernementales et internationales importantes. Les théories de conspiration ZOG s'appuient sur les croyances antisémites existantes concernant les réseaux internationaux et les cabales de Juifs puissants influençant les affaires mondiales, qui remontent aux Protocoles des Sages de Sion. Certains extrémistes utilisent les ZOG à la place d'insultes plus explicites en ligne afin de contourner la détection des discours haineux.

    Sur un plancher en bois se trouvent des découpes blanches aux lettres "END ZOG". Le "O" dans ZOG est remplacé par une étoile de David. Une croix celtique de style nazi y est dessinée. Beaucoup de mots sont écrits sans lettres.

    Haine contextuelle

    Des symboles, termes, phrases et thèmes de référence qui ont été cooptés par des groupes promouvant la haine et auxquels on a attribué une signification contextuelle.

    « Female Pride »

    Female Pride (la fierté féminine) est une expression utilisée par les féministes trans-exclusives (qui se décrivent comme telles). Elle peut être utilisée pour souligner une perspective selon laquelle l'exclusion des femmes trans en tant que femmes relève des droits des femmes.

    Texte blanc sur fond noir, lit 'fierté féminine'. La femelle est soulignée de violet.

    « I <3 JK Rowling »

    Slogan utilisé par certains militants anti-transgenres pour signaler leur soutien à l'auteur JK Rowling, qui a fait l'objet de critiques pour sa position sur les questions 2SLGBTQ+. Pendant 36 heures en septembre 2020, il a figuré sur un panneau d'affichage en bordure d'autoroute à Vancouver, avant d'être retiré. Le slogan est également utilisé dans des mèmes, des panneaux de protestation et des produits dérivés, notamment des t-shirts et des tasses vendus par des militants anti-transgenres. La signification de ce slogan est souvent peu claire pour ceux qui le rencontrent, en raison de la popularité des livres de Rowling, ce qui donne à ceux qui l'utilisent une possibilité de déni plausible.

    Photographie d'un panneau publicitaire. Le texte à empattement en bloc blanc indique "I (coeur) JK ROWLING" sur fond noir.

    « Le ciel est bleu, l'enfer est rouge »

    « Le ciel est bleu, l'enfer est rouge » était un slogan populaire parmi les partisans du Premier ministre québécois conservateur et traditionaliste Maurice Duplessis. Le Parti politique de Duplessis, l'Union Nationale, utilisait le bleu comme couleur principale, alors que ses rivaux du Parti libéral utilisent la couleur rouge. Le slogan visait associer les ennemis politiques de Duplessis à l'enfer et au diable. Aujourd'hui, le slogan est employé dans des mèmes pour faire l'éloge des politiques autoritaires de Duplessis, ainsi que pour dépeindre les progressistes sociaux comme étant malfaisants.

    Une photo de Maurice Duplessis debout aux côtés d'un prêtre dans une grande foule. Les couleurs de l'image sont modifiées pour ressembler à une esthétique fashwave, et une boîte noire de texte au-dessus de l'image indique "le ciel est bleu, l'enfer est rouge".

    « Le monde dans lequel vous êtes né n’existe plus »

    Slogan utilisé dans les mèmes de la fashwave. Il exploite la nostalgie d'époques qui pourraient être perçues comme moins diversifiées et inclusives, comme une stratégie rhétorique pour encourager la radicalisation.

    Photographie floue d'une fille aux cheveux blonds debout dans un champ d'herbe. Derrière lui, au loin, se trouvent les tours jumelles. Le texte de type magnétoscope indique "LE MONDE DANS LEQUEL VOUS ÊTES NÉ N'EXISTE PLUS"

    « Pronoms : was/were »

    Mème utilisé par les activistes anti-transgenres pour dénigrer ceux qui utilisent des décharges de responsabilité concernant les pronoms dans les biographies sur les médias sociaux et qui prennent à la légère le suicide dans les communautés transgenres et non binaires. Ces allusions au suicide sont souvent utilisées pour assimiler les identités 2SLGBTQ+ à un trouble psychologique.

    Ce mème est également utilisé par des membres de la communauté transgenre ou ses alliés, souvent comme un avertissement aux personnes qui victimisent les personnes transgenres en ligne.

    Capture d'écran d'un Telegram republié d'un Tweet de Sean Quinn : "Rappel pour les collègues journalistes : Summer Taylor, la jeune femme de 24 ans tuée après avoir été heurtée par un véhicule sur la I-5 tôt ce matin, n'était pas binaire. Les pronoms étaient " ils, eux." Le post Telegram suivant dit "Les pronoms mis à jour sont maintenant" Était, étaient "."

    « Si seulement vous saviez à quel point les choses sont vraiment mauvaises »

    « Si seulement vous saviez à quel point les choses sont vraiment mauvaises » est une phrase d'accroche utilisée pour véhiculer un nihilisme extrême. Bien qu'elle ne soit pas nécessairement haineuse, elle apparaît dans des mèmes qui sont parfois utilisés par les accélérationnistes d'extrême droite pour promouvoir les récits d'un effondrement inévitable de la société.

    Image d'Infowars de l'animateur Alex Jones levant les yeux dans un costume de grenouille avec de la peinture verte sur le visage. En superposition, une capture d'écran d'un message 4Chan de 2012. Il dit "Si seulement vous saviez à quel point les choses vont vraiment mal".

    « Stand Back and Stand By »

    « Stand Back and Stand By », tels sont les mots adressés aux Proud Boys par le président Donald Trump lors d’un débat, après qu’on lui eut demandé de condamner les groupes de suprémacistes blancs et les milices. Cette phrase a été interprétée par les adhérents d’un certain nombre de mouvements haineux à la fois comme une approbation de leur politique et comme une série d’instructions à suivre.

    Une capture d'écran d'un forum, avec un texte qui dit "Tout fait partie d'un plan directeur". Le toiletteur sera arrêté, reculez et attendez.

    « Which Way, Western Man? »

    « Which Way, Western Man? » est un slogan populaire dans les mèmes haineux en ligne. Cette accroche offre à son lecteur – supposé être un homme d’un pays occidental – un choix, souvent entre un retour à la tradition et une adhésion à des valeurs jugées par l’affiche comme « dégénérées ». Ces mèmes ciblent le plus souvent la communauté 2SLGBTQA+ en la dépeignant comme l’option négative de ce binaire.

    Un mème à deux panneaux montrant une photo d'un coureur olympique canadien nommé « Gay » et une autre d'un athlète français nommé « Bigot », avec un texte au-dessus et en dessous indiquant « Which way Western Man ? ».

    \\\

    Référence raccourcie à Ol' Slashy, le drapeau de Diagolon, un réseau de milices d'extrême droite et antigouvernementales. Le plus souvent utilisé comme signature par les adeptes du mouvement. À ne pas confondre avec un symbole similaire popularisé sur 4Chan.

    Un drapeau Diagalon (Ol 'Slashy), une ligne blanche traversant un drapeau noir, à gauche de trois barres obliques blanches ressemblant à "\\\".

    1488

    1488 est un langage codé suprémaciste blanc. 14 représente les « Quatorze Mots », une phrase créée par le néonazi David Lane, du White Power, tandis que 88 est utilisé pour représenter HH, raccourci commun pour Heil Hitler (H étant la huitième lettre de l'alphabet).

    1488 apparaît régulièrement sous forme d’image dans des mèmes et sous forme de texte dans divers mouvements suprémacistes blancs. Il s'agit également d'un tatouage courant, utilisé pour indiquer l'attachement aux idéologies néonazies et suprémacistes blanches.

    Une silhouette noire sur fond sunburst vise un fusil. En dessous, il y a "14/88" en gros texte.

    18

    Le 18 est parfois employé par les suprémacistes blancs comme langage codé. Dans certains contextes, ce nombre est une abréviation des initiales d'Adolf Hitler, le 1 représentant la première lettre de l'alphabet, A, et le 8 la huitième lettre de l'alphabet, H. Le groupe néonazi Combat 18 est l'un des mouvements qui utilisent ce chiffre comme langage codé.

    Les hommes défilent avec des chemises affichant "TWENTY TWO 18" dans le dos. L'un porte un masque crânien et des lunettes de soleil.

    4/20

    Symbole numérique faisant référence à l'anniversaire de naissance d'Adolf Hitler, le 20 avril. Dans certains cas, il est également utilisé en référence à l'anniversaire de Maurice Duplessis, le Premier ministre conservateur social du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959. Dans un cas comme dans l'autre, l'utilisation de ce symbole est souvent ironique, car il s'agit également d'un symbole important dans la culture du cannabis. Ainsi, la plupart des utilisations du symbole ne sont pas haineuses, et le contexte est très important pour comprendre sa signification.

    Une affiche modifiée de l'émission 13 Reasons Why dans laquelle Adolf Hitler a été placé en arrière-plan. Il a une date de sortie pour le 20 avril.

    41%

    41% est parfois utilisé comme raccourci pour faire référence aux résultats d'une enquête menée en 2015 par la Fondation américaine pour la prévention du suicide, dans laquelle 41% des personnes interrogées transgenres ou en non-conformité de genre ont déclaré avoir fait une tentative de suicide. À la suite de l'annonce de ces résultats, ce chiffre a été reconnu comme étant représentatif de la discrimination et des abus dont sont victimes les personnes transgenres ou en non-conformité de genre, en particulier les jeunes. Il est parfois invoqué dans des contextes transphobes et queerphobes pour intimider et se moquer des cibles.

    Un dessin d'un renard tenant une pancarte indiquant "Suicide chez les transgenres, 41 % des personnes interrogées ont déclaré avoir tenté de se suicider, contre 1,6 % de la population générale".

    Accélérationisme

    L'accélérationnisme est un processus visant à accélérer ce que l'on croit être un effondrement inévitable de la société capitaliste moderne. L'accélérationnisme suprémaciste blanc a été popularisé par le néonazi James Mason dans le bulletin d’information Siege au cours des années 1980. Les ouvrages rassemblés par Mason, qui privilégient les idées de Charles Manson, ont connu une résurgence sur les forums de l’Iron March en 2015, coïncidant avec la formation de groupes accélérationnistes comme la division Atomwaffen.

    L'accélérationnisme suprémaciste blanc implique l'utilisation d'attaques terroristes, de meurtres et parfois de violences sexuelles comme moyen de hâter un effondrement de la société. Les partisans modernes s'inspirent souvent de tueurs de masse comme Timothy McVeigh (qui est souvent présenté comme un précurseur des tactiques actuelles du mouvement), Anders Breivik et Dylann Roof.

    Une photo de Tucker Carlson à l'antenne, modifiée pour lui faire porter un masque crânien et pour que ses yeux tirent des lasers rouges. Ci-dessous sur le chyron se trouvent les mots "la force est-elle maintenant plus efficace que le vote".

    AGP (autogynéphile)

    Terme faisant référence à une catégorisation controversée des identités transgenres, conçue par le sexologue Ray Blanchard. Ce terme fait référence aux motivations sexuelles présumées de la transition de genre. Ces catégorisations ont fait l'objet de nombreuses critiques de la part des militants des droits des transgenres. Les accusations d' « autogynéphilie » sont utilisées par les militants anti-transgenres pour dépeindre les personnes transgenres, en particulier les femmes transgenres, comme des abuseurs sexuels potentiellement dangereux.

    "LES LESBIENNES TRANS SONT des hommes hétérosexuels avec autogynéphilie". Les mots en minuscules semblent être modifiés après coup.

    Balades en hélicoptères

    Dans les mouvements fascistes contemporains, les « balades en hélicoptère » font le plus souvent référence à une méthode de mise à mort qui consiste à larguer les victimes d'un hélicoptère en plein vol. Cette méthode, parfois appelée « vol de la mort », était connue pour être utilisée par le régime autoritaire du dictateur chilien Augusto Pinochet. Dans les mouvements haineux en ligne, les « balades en hélicoptère » sont invoquées comme un moyen de diffuser des menaces de mort et des intimidations violentes tout en évitant les conséquences. Elles peuvent également être employées comme un code pour signaler le soutien à la violence fasciste envers les ennemis politiques et les groupes marginalisés.

    Une photo montrant Pepe la grenouille, portant les chapeaux d'Augusto Pinochet, souriant alors que des hommes sont jetés d'un hélicoptère au loin.

    Boogaloo

    Le mouvement des Boogaloo Boys est un mouvement accélérationniste d'extrême droite dont les messages et la marque sont influencés par la culture des mèmes sur Internet. Les Boogalo Boys se concentrent sur la préparation militante dans l'espoir d'une prochaine guerre civile aux États-Unis. L'image du mouvement est caractérisée par l'utilisation de chemises hawaïennes, de lunettes de soleil et d'armes à feu.

    Un dessin de Cookie Monster portant un masque skul et tenant un fusil M16. Le texte à côté de lui indique "B est pour BOOGALOO".

    Camé (Based)

    À l'origine, il s'agissait d'un terme de louange apolitique inventé par le rappeur Lil B. Il a été très vite récupéré par les utilisateurs de 4Chan, en particulier sur le forum /pol/, tristement célèbre pour avoir été un des premiers foyers de l'extrême droite américaine. Il est principalement utilisé par des groupes haineux en ligne pour signaler leur soutien à des idées et des individus. Toutefois, le terme a été popularisé au-delà de ses origines d'extrême droite et fait désormais partie du lexique de la culture Internet au sens large. Il est donc important d'examiner la situation avant de déterminer si le terme est utilisé dans un contexte haineux.

    Une photo du procès de Nuremberg. Au-dessus et au-dessous, le texte indique "Monsieur, ce sont les procès de Nuremberg", et "plaider que votre client était basé et redpillé n'est pas une défense adéquate pour les crimes contre l'humanité".

    Canadiens de vieille souche (Old Stock Canadian)

    « Canadiens de vieille souche » est une expression informelle et peu contraignante qui est utilisée, le plus souvent pour se décrire, par les Canadiens descendants de colons européens. L'expression a été empruntée dans un mème populaire faisant la promotion du Grand remplacement qui comprenait une fausse citation attribuée à Justin Trudeau.

    Un dessin grossier du chef du NPD Jagmeet Singh, avec un texte à côté de lui qui dit "Veut éradiquer tous les Canadiens de souche".

    Carillon Sacré-Coeur

    Il s’agit d’une version initiale du drapeau actuel du Québec, qui comprend à la fois des images nationalistes et religieuses, telles que le Sacré-Cœur de Jésus. Il a été utilisé par les nationalistes catholiques français de 1903 à 1935. Il continue d'être utilisé par des groupes catholiques ultra-nationalistes et traditionalistes contemporains qui le considèrent comme un symbole du passé du Québec. Le drapeau apparaît souvent en ligne avec des images de l'ancien Premier ministre du Québec Maurice Duplessis, ou accroché aux murs des développeurs de contenu d'extrême droite.

    Comme d'autres drapeaux canadiens qui ont été détournés, le Carillon Sacré-Cœur n'est pas un symbole intrinsèquement haineux et continue d'être utilisé par certaines institutions de la société civile québécoise. Le contexte doit être pris en compte lors de l'évaluation de son apparence

    A blue Pepe in front of a Carillon Sacré Coeur.

    Chemise hawaïenne

    Les chemises hawaïennes ont été récupérées comme pièce maîtresse officieuse des uniformes des Boogaloo Boys, un mouvement accélérationniste d'extrême droite. L'esthétique popularisée par le mouvement Boogaloo influence encore les mèmes de certains mouvements adjacents. Ainsi, les chemises hawaïennes apparaissent encore parfois dans les mèmes d'extrême droit. La grande majorité des apparitions de chemises hawaïennes, y compris dans les mèmes Internet, ne sont pas révélatrices de croyances extrémistes d'extrême droite.

    Insigne des Boogaloo Boys. Il représente Pepe avec un casque de vision nocturne, une chemise hawaïenne, un fusil d'assaut et des mitaines. Le texte ci-dessous indique "MEMETIC 1st WARFARE".

    Cheveux teints

    Dans les espaces en ligne haineux, les individus et les personnages de mèmes arborant des cheveux teints, généralement dans des couleurs non naturelles comme le violet et le rose, sont souvent utilisés pour incarner des stéréotypes négatifs sur les personnes 2SLGBTQA+ et non conformes au genre. Ces représentations agissent comme une sorte de langage codé visuel, qui permet aux utilisateurs d'attaquer les membres de ces communautés sans risquer d'être bannis des médias sociaux ou de subir un retour de bâton.

    Un mème montrant un gros wojak aux cheveux violets, portant une chemise avec le marteau et la faucille et un drapeau de la fierté gaie.

    Cocu

    Terme désignant une personne, généralement de sexe masculin, dont la compagne entretient des relations sexuelles avec d'autres partenaires. Dans le domaine de la haine en ligne, il est parfois utilisé pour dépeindre négativement ceux qui ne partagent pas les croyances haineuses d'une personne. Une variante du terme, « cocuservateur », est notamment utilisée par les nationalistes blancs pour attaquer les conservateurs dont les politiques ne sont pas suffisamment radicales à leurs yeux.

    Une photo d'un officier nazi, avec un texte autour de lui qui dit "Vous serez appelé un nazi, peu importe à quel point vous cuck, alors portez-le comme un patron".

    Coupe au bol

    Peut aussi apparaître comme : patrouille au bol (Bowl Patrol)

    La coupe de cheveux au bol du tueur de masse Dylann Roof est un mème dans les espaces suprémacistes blancs, où les fans autoproclamés du terroriste se désignent eux-mêmes de manière semi-sérieuse comme la « patrouille du bol » en référence à sa coupe de cheveux. De nombreux mèmes faisant référence au tueur de masse suprémaciste Dylann Roof renoncent à l'utilisation de sa ressemblance, qui pourrait entraîner la suppression de leurs messages, et ne font que discrètement référence à sa coupe de cheveux.

    Une photo d'arrestation en niveaux de gris de James Earl Ray, l'homme qui a assassiné Martin Luther King Jr. Les cheveux "coupe au bol" du meurtrier de masse Dylann Roof sont placés sur sa tête.

    Croisade

    L'imagerie des croisades est souvent utilisée dans des mèmes haineux, en particulier dans les espaces fondamentalistes et traditionalistes marginaux, afin de promouvoir des solutions violentes face à la dégradation perçue du tissu moral de la société. En raison de l'histoire particulière des croisades en tant que conflit entre le christianisme et l'islam, ces mèmes ciblent souvent les musulmans, bien que les personnes 2SLGBTQA+ aient également été visées.

    Une photo de croisés, certains portant des Pit Vipers, et certains dont la tête a été changée pour un crâne avec des cache-œil, certains portant le drapeau Diagolon et d'autres [expurgé] pour [expurgé].